Reportage

Gilchrist Olympio dans la Préfecture des Lacs (1/2)

par La rédaction UFCTOGO.COM , le 14 février 2007, publié sur ufctogo.com

Après Atakpamé, le mardi 6 février 2007, le Président National de l’UFC, a poursuivi sa tournée dans la préfecture des Lacs, le jeudi 8 février 2007. rappelons que ces visites s’effectuent dans le cadre d’une tournée de prise de contact avec populations et les les militants des villes éprouvées par les violences politiques de la période électorale de l’année 2005.

Photo /

 

Tout comme la première, cette seconde sortie du président national Gilchrist Olympio qui vise à transmettre le soutien moral et la consolation du parti aux familles victimes d’exactions, de tueries et de toutes autres formes de violations des droits de l’homme commis par le pouvoir RPT lors des frauduleuses présidentielles de 2005, a mobilisé des foules très enthousiastes et très honorées.

Parti du siège de l’UFC à Lomé aux environs de 7H 15’, la délégation constituée de Membres du Bureau National, de responsables fédéraux et de militants, a effectué son premier arrêt dans la préfecture au Village AGBODANKOPE à 8 H 8’. Là, M. AGBODAN Théodore, Béret rouge retraité et son frère AGBODAN Raoul dont le fils Tété dit Akposso, ferrailleur âgé d’une vingtaine d’année et tué en 2005, ont accueilli la délégation.
A 8 H 13’, le convoi quitte AGBODANKOPE pour AGBODRAFO (Porto Seguro), où le Chef ASSIAKOLE l’attendait dans sa résidence.
A SEWATSRIKOPE où le convoi s’est rendu à 9 H 21’ après AGBODRAFO, les populations ont été très contentes de recevoir le Fils de Sylvanus Olympio, Père de l’Indépendance du Togo dont la première et dernière visite dans le village remonte à 1961. De SEWATSRIKOPE, l’étape suivante a été KPEME.

A 10 H 20’, le convoi arrive à ANEHO et effectue sa première visite du Chef-lieu de la préfecture des Lacs aux familles BENISSAN et AZOUMA. La première, propriétaire de la Société BEN & Fils, une savonnerie saccagée par la gendarmerie en 2005, et la seconde, éleveur de volaille et dont l’un des fils élève en classe de 2nde a été tué par les gendarmes, ont reçu les mots de consolation et de réconfort du Président National.

Après cette visite dans le quartier situé à l’entrée d’Aného, le Président National et sa délégation étaient reçus au palais royal de N’LESSI par sa Majesté NANA OHINIKO QUAM DESU XIV, Roi des Guins. « Maintenant mon âme peut enfin se reposer en paix car mes yeux ont eu la grâce divine de connaître le Fils de Sylvanus Olympio aux côtés de qui nous nous sommes battus pour l’indépendance du Togo. » a déclaré l’octogénaire Mme Ayélé GUEGUE prenant la parole au nom du Roi pour saluer la délégation.

Ensuite le cortège s’est ébranlé en direction du palais royal de LOLAME où il a rencontré sa Majesté AHOUANWOTO SAVADO ZANKLI LAWSON VIII. A LOLAME, la famille HELU a reçu la visite de la délégation qui lui a apporté ses mots de consolation pour l’assassinat de son fils Laté.

Le convoi a ensuite rendu visite au chef GARBA ISSIFOU KALAMBE d’ANEHO-ZONGO puis à la famille de M. Djibril, un des fils du quartier réfugié à AGAME (BENIN) depuis son passage à tabac en 2005 par les forces de sécurité.

L’étape d’ANEHO prit fin aux environs de 13 H 19’ sur la visite rendue à la Maison HOUNKPATI sise dans l’enceinte de l’EPP de MESSAN-CONDJI, où la famille du jeune ANANI Kodjo Franck tué en 2005 a reçu les condoléances de la délégation.

A 13 H 7’ le convoi arrive à GLIDJI ABLOGAME où malgré la sortie massive de la population, le chef canton GUIN FIOGAN SEDEGBE FOLLY BEBE XV a trouvé des excuses pour ne pas rencontrer la délégation de l’UFC. « Qu’il vienne ou pas, nous allons nous entretenir avec notre leader. Il sait ce qu’il se reproche. Les barbaries que nous avons essuyées n’auront jamais raison de notre détermination d’aller jusqu’au bout », a déclaré un natif de la localité écoeuré du comportement de leur chef qu’ils qualifient de « militant du RPT de race pure »

De GLIDJI, le cortège est allé à AKLAKOU, AVEVE, AFAGNAGAN et fait un bref escale à BATONOU, AGOME SEVA, AGBETIKO, AGOME-GLOZOU, SOUS PREFECTURE D’ ANFOIN.

A chaque étape, le président national, Gilchrist Olympio est accueilli par une cérémonie de libation en guise de bienvenue de la part des autorités traditionnelles.

En effet, à chaque étape, c’est le même rituel, visite aux chefs traditionnels suivie des familles victimes des violences d’avril 2005 et des mots de consolation à la population par le président national.
Dans ces interventions, le président national Gilchrist Olympio s’est toujours employé à attirer l’attention de son auditoire sur l’unique objectif de sa venue. Apporter aux populations victimes de violences en avril 2005 un message de réconfort. « Chers parents, chers sœurs et frères, notre visite ici ce matin est de vous apporter notre soutien et vous présenter nos condoléances suites aux douloureux événements des présidentielles de 2005. Nous ne sommes pas ici en campagne électorale bien qu’il y ait des élections en perspective. Nous reviendrons le moment opportun vous apporter des éclaircissements sur les sujets d’ordre politique. » A-t-il souvent déclaré à la masse, avec beaucoup d’émotion.

Vivement la tournée à Kpalimé, Mango, Kara, Dapaon, Sokode.

 

© Copyright La rédaction UFCTOGO.COM

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
vendredi
28 juillet 2017
Lomé 27°C (à 12h)