Résistance

Fermeture de l’ambassade du Togo à Ottawa par la diaspora togolaise

par Diastode , le 7 février 2005, publié sur ufctogo.com

 

FERMETURE DE L’AMBASSADE DU TOGO À OTTAWA PAR DES PATRIOTES TOGOLAIS

JPEG - 15.8 ko
Un agent de la GRC prenant acte de la fermeture de l’ambassade du Togo au Canada

Des Togolais du Canada, répondant massivement à l’appel des organisations Diastode-Canada et la Communauté Togolaise au Canada, ont décidé de rencontrer le représentant du régime Éyadéma, M Bawoumondom Amélété, pour connaître sa position face à la situation au Togo. Cette initiative avait pour but de trouver des voies et moyens pacifiques pour sortir notre pays de cette crise dans laquelle certaines forces du mal ont voulu le plonger. Aussi surprenant que cela puisse paraître, ce dernier s’installa dans une arrogance et un mépris indignes d’un fils de la nation, préférant la violence au dialogue que ces interlocuteurs ont priorisé. Il poussa le culot jusqu’à demander le secours de la Gendarmerie Royale du Canada contre ses propres compatriotes. Or au Canada, les lois sont faites pour être respectées. Ils choisirent de protéger ces valeureux fils de la nation qui ne faisaient que leurs devoirs, au grand dam du valet féodal.

Face au comportement de M. Amélété, et galvanisés par l’article 150 [1]
de leur Constitution, les Togolais du Canada, les patriotes ont purement et simplement décidé de fermer la représentation diplomatique jusqu’à ce que les tenants de l’ordre ancien retrouvent la voie de la légalité (photos jointes). Ils exhortent tous les Togolais à rester unis et mobilisés jusqu’à la victoire finale. - "Si la mort physique est le prix à payer pour libérer mes frères ...d’une mort ... irrévocable, rien ne peut être alors plus rédempteur" ,.Martin Luther King - Vive le Togo !!!

Canada, 7 février 2005
Komlan Zomavo

 

© Copyright Diastode - Visiter le site

Notes

[1] Art. 150 - En cas de coup d’État ou de coup de force quelconque, tout membre du gouvernement ou de l’Assemblée nationale a le droit et le devoir de faire appel à tous les moyens pour rétablir la légitimité constitutionnelle, y compris le recours aux accords de coopération militaire ou de défense existants. Dans ces circonstances, pour tout Togolais, désobéir et s’organiser pour faire échec à l’autorité illégitime constituent le plus sacré des droits et le plus impératif des devoirs. Tout renversement du régime constitutionnel est considéré comme un crime imprescriptible contre la nation et sanctionné conformément aux lois de la République.

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
lundi
27 mars 2017
Lomé °C (à 0h)