Illégitimité de Faure Gnassingbé Eyadéma

Faure Eyadéma n’est pas le président du Togo.

par Elliott OHIN, Membre du Bureau national de l’UFC , le 1er septembre 2005, publié sur ufctogo.com

Le bouillonnement qui s’est emparé de nos populations après l’élection présidentielle frauduleuse l’a montré. Même si ce bouillonnement fut annihilé par une horde sauvage de gens dressées pour tuer.

 

Le bouillonnement qui s’est emparé de nos populations après l’élection présidentielle frauduleuse l’a montré. Même si ce bouillonnement fut annihilé par une horde sauvage de gens dressées pour tuer. Les Togolais sont avides de changement réel et non d’un replâtrage. Ils refusent l’impuissance autant que le déni. Ils veulent retrouver le Togo dont ils peuvent en être fiers, celui qui avance, celui qui marque des points, pas celui qui accuse la fatalité de l’échec. Ils sont prêts à construire le Togo, à condition d’en être les acteurs et non les victimes. Et établir un nouveau contrat social, plus juste pour leur bien être.

Les Togolais sont suffisamment lucides pour choisir librement leur président et savoir ce qu’ils veulent. Ils savent aussi que notre pays va mal et ceux qui prétendent aujourd’hui le contraire ne sont pas seulement des menteurs ou des égarés, ce sont des malfaisants. Ils sont assez sensés pour prévoir que nous ne pourrons sortir de cette ornière qu’en rétablissant la confiance, confiance que Faure Eyadéma et sa clique ne peuvent rétablir parce que Faure Eyadéma comme d’ailleurs son père n’ont pas été choisis par notre peuple. Ils savent surtout que seul le travail engendre du travail, de la confiance et de la croissance, et que pour avancer, il nous faudra travailler plus. Mais, pas avec Faure Eyadéma comme président qui n’a pas été élu par notre peuple.

Ayons l’honnêteté de dire les choses telles qu’elles sont, et non telles qu’on veut nous les imposer. Et ayons le courage de dire clairement que nous ne devons plus passer par profits et pertes le contentieux né de la dernière élection présidentielle frauduleuse. Ayons l’audace d’admettre tous ensemble que la solution du futur ne peut venir que des Togolais. Cette solution ne passe pas par des faux-semblants d’une réconciliation hypocrite. Elle ne sera possible qu’au gré de clarifications importantes, bien au-delà d’une crispation idéologique sur des appartenances partisanes ou claniques.

Le sursaut du Togo passe par tous les Togolais. Notre Togo doit retrouver de l’espoir, doit redevenir une référence pour un nouveau départ de toute l’Afrique de l’Ouest.
Face à ce défi historique, il est souhaitable que nos partis dits de l’opposition engagent dans les semaines qui viennent un dialogue avec les Togolais, car le seul clivage réel, le seul qui à notre sens soit pertinent, est celui qui sépare la vérité du mensonge, le courage du renoncement et l’intérêt général des intérêts particuliers.
Il est impératif que nous finissons avec ce régime scélérat afin d’éviter que demain nos enfants et petits enfants n’aillent cracher sur nos tombes. Il est grand temps d’aller de l’avant.
Finissons ! !

Ablodé ! !

Etats Unis d’Amérique, 01 /09/2005
Elliott Ohin
Ancien Secrétaire Général de L’U.F.C
Membre du Bureau National
Représentant de l’U.F.C en Amérique du Nord.

 

© Copyright Elliott OHIN, Membre du Bureau national de l’UFC

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
dimanche
17 décembre 2017
Lomé 27°C (à 06h)