Santé

Eviter 300 000 morts en Afrique grâce à la circoncision ?

par Destination Santé , le 10 juillet 2006, publié sur ufctogo.com

 

Eviter 300 000 morts en Afrique grâce à la circoncision ?

« En dix ans, la circoncision masculine pourrait empêcher 2 millions d’infections au VIH en Afrique », conclut une étude publiée par Plos Medicine. L’information n’est pas nouvelle. Mais c’est la première fois que des chiffres sont avancés.
Une équipe de l’OMS, coordonnée par Brian Williams, a analysé le cas de centaines de patients atteints par le VIH en Afrique subsaharienne, centre de la pandémie. Leur objectif, identifier les personnes circoncises afin d’évaluer l’éventuel effet protecteur de l’excision de la peau du prépuce contre le virus du SIDA.

« Par extrapolation, nous avons calculé que si tous les Africains étaient circoncis dans les dix prochaines années, 2 millions de nouvelles infections seraient évitées, ainsi que 300 000 morts », nous a expliqué Brian Williams. Soit tout de même 60% du total des infections !

Pourquoi ? Parce que selon l’INSERM, « la face interne du prépuce est constituée de nombreuses cellules immunitaires très sensibles au VIH. La circoncision permettrait donc de réduire considérablement la surface perméable au VIH ». Mais attention, prévient Brian Williams « la circoncision en tant que telle ne permettra jamais de se protéger contre le VIH, ni même d’enrayer l’épidémie. Ce n’est qu’un moyen supplémentaire, un plus, qui doit impérativement être complété par le port d’un préservatif. »

http://www.destinationsante.com/article.cfm?ContentID=15493

 

© Copyright Destination Santé - Visiter le site

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
vendredi
23 juin 2017
Lomé 27°C (à 23h)