Afropop

Et Dieu créa Feliaho !

par La rédaction UFCTOGO.COM , le 1er mai 2004, publié sur ufctogo.com

Bientôt en première partie du concert de Youssou N’Dour en tournée américaine à Boulder au Chautauqua Auditorium le 24 juiller 2004,
le groupe Feliaho sort un nouvel album intitulé "And thou shalt call his name". Une partie des fonds générés par les ventes de cet album sera allouée à un projet du Community Friendship Network pour
les enfants des rues de Lomé et sera exécuté en partenariat avec le SARIAC.

 

Félix Octave Komi AHOLOU alias FELIAHO est né le 20/11/1965 à Notsé, une ville située à 91 km au Nord Lomé la capitale du Togo.

Vers la fin des années 1980 et le début des années 1990, il forme avec son grand ami Ralph Kyn et d’autres amis, le groupe ALABASSI ®, qui sortira quelques temps après les premières productions rap du pays. Ralph Kyn est l’auteur de “Baila Mi Musica”, “Buena Fiesta” et “Santa Maria” trois hits figurant sur “PLAISIR” la dernière production d’AFIA MALA, la grande chanteuse togolaise. Le groupe ALABASSI a sorti deux albums et un CD single intitulé “Moïle, moile / softly, softly” sorti en France chez Blue Silver en 1995. ALABASSI a beaucoup tourné dans les discothèques les plus huppées de la capitale togolaise. Il faut mentionner aussi les live mémorables donnés par le groupe en 1995 et en 1996 au Centre Culturel Français de Lomé.

JPEG - 6.4 ko

En 2002, Feliaho sort son premier album solo intitulé “MAGNIFICAT” sur lequel se trouve le hit “Bien-aimée”, une reprise agréablement surprenante de “Rockia”, une chanson culte du repertoire de la mythique BELLA BELLOW. Faudrait-il rappeler que Bella Bellow demeure la chanteuse togolaise la plus populaire de tous les temps ainsi que que l’une des plus grandes voix d’Afrique, malgré son décès prématuré et tragique survenu le 10 décembre 1973 ?

Le titre “Bien-aimée” sera servi par un clip vidéo de grande qualité qui sera acclamé par la critique et nominé dans la catégorie des meilleurs vidéos des “CAURIS 2002”, les récompenses de la musique togolaise.

JPEG - 8.4 ko

Continuant sur sa lancée, Feliaho sort au début de l’année 2003, son second album solo intitulé “FELIAHO” avec des titres comme “Environmental Justice now !” dont les paroles sont tirées en partie du poème “We thought it was oil but it was blood” écrit par son ami Nnimmo Bassey du Nigeria. Dans cette chanson, il parle de manifestations, de coups de feu, de sang, de jeunes gens tombés et le refrain n’est autre que la chanson patriotique togolaise “Fofosi nusele” qui avait rythmé les soulèvements populaires survenus dans son pays le Togo, au début des années 1990. Avant de figurer sur l’album “FELIAHO”, “Environmental Justice now !” qui parle aussi et surtout d’abus des droits de l’Homme en matière environnementale et de responsabilisation des compagnies multinationales avait été la chanson thème de Friends of the Earth International dans sa campagne (sur Radio Earth Summit) en vue du Sommet de la Terre qui s’était tenu à Johannesburg en Afrique du Sud en septembre 2002.

Feliaho qui vit depuis quelques temps dans l’Etat du Colorado aux Etats-Unis, à Boulder la ville estudiantine, travaille avec un groupe de musiciens dont la plupart sont américains. Le groupe s’appelle désormais Feliaho. Il tourne régulièrement dans la région où l’accueil du public a été plutôt enthousiaste. Il a aussi son site internet : le http://feliaho.addisamedia.com

JPEG - 7.2 ko

En début d’année 2004, le groupe sort "And thou shalt call his name..." un album chrétien écrit en Anglais, en Français et en Ewe.

Feliaho fait un travail de recherche sur les rythmes du terroir togolais - notamment Akpesse et Agbadja - qu’il mixe avec du jazz, du rap, du funk et du rock. De l’Afro Pop en somme, en attendant de lui trouver une dénomination typiquement togolaise. Quant aux thèmes des chansons, à part l’Amour de Dieu, Feliaho parle d’une façon générale des problèmes environnementaux (cf « Environmental Justice Now ! » album FELIAHO), dénonce les violations des droits de l’Homme et l’oppression (« Somadja/Vanité » album FELIAHO. Une version live et acoustique de cette chanson sera disponible bientôt sur le web pour le public). Il parle aussi d’amour (« ‘Fisi nelela » album FELIAHO ») et de paix, la vraie paix (« Parce Domine » la prière pour la paix composée par l’Eglise Catholique du Togo et qu’il a mise en musique, cf l’album « MAGNIFICAT »)

Il est à noter aussi qu’une partie des fonds générés par les ventes du dernier album du groupe sera allouée à un projet du Community Friendship Network. Le projet vise les enfants des rues de Lomé et sera exécuté en partenariat avec le SARIAC, le premier syndicat des artistes musiciens togolais dont Feliaho est le Chargé des Relations Publiques.

A part ses activités musicales, Félix Aholou est aussi traducteur professionnel Anglais - Français.

Ecouter un extrait de "Environmental Justice Now !"
(Nécessite RealMedia Player - télécharger le player gratuitement à partir du lien ci-contre dans le post-it Multimédia)

Pour mieux découvrir ou redécouvrir le groupe, les internautes peuvent faire un petit tour sur le site officiel http://feliaho.addisamedia.com où des MP3 sont disponibles gratuitement en téléchargement.

CONTACT : The Feliaho Band,
Talent and Business Management & Promotion
Addisa Media
PO BOX : 4302, Boulder, CO 80306 USA
Phone : (+1) 720 329 2473
E-mail : booking addisamedia.com

La rédaction ufctogo.com

 

© Copyright La rédaction UFCTOGO.COM

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
dimanche
28 mai 2017
Lomé 27°C (à 07h)