Impunité

Entretien entre le vice président de la Fédération UFC-Tchaoudjo et Infos-Togo.

par Infos Togo , le 12 août 2007, publié sur ufctogo.com

Les victimes de l’élection présidentielle du 24 Avril 2005 ne sont toujours pas dédommagées. Tout le monde se souvient des élections présidentielles du 24 Avril 2005 qui ont été émaillées par une violence sans précédent sur la terre de nos aïeux..

 

JPEG - 39.3 ko

Les reporters d’Infos-Togo avaient à l’époque couvert ces évènements marqués par les destructions des maisons et les tueries orchestrées par l’armée togolaise et la milice du RPT dans la ville de Sokodé.
Plus de deux ans après et au moment où on parle du recensement pour de nouvelles élections alors même que le gouvernement interdit une marche contre l’impunité, il est impérieux pour nous de savoir si les victimes d’Avril 2005 ont été dédommagées et les coupables punis.
Pour en savoir plus, nous avons décidé d’interroger Mr Fofana Bakalawa Amza qui est le vice-président de l’UFC Fédération de Tchaoudjo dont la maison fut incendiée et complètement détruite les 27 et 28 Avril 2005.

Infos Togo : Mr Fofana Bakalawa, bonjour ! Les élections législatives se tiendront probablement avant la fin de l’année, et vous êtes vous-même candidat sur la liste de l’Union des forces de changement (UFC). Que ressentez vous aujourd’hui à mesure que ces échéances approchent sachant que vous avez failli perdre la vie sans parler de l’incendie et la destruction de votre maison lors de l’élection présidentielle du 24 Avril 2005 ?
Fofana Bakalawa : Tout d’abord je tiens à vous remercier pour la qualité du reportage que vous avez eu à l’époque à présenter à la communauté internationale afin que chacun puise comprendre ce qui s’est réellement passé à Sokodé les 26, 27 et 28 Avril 2005 après la publication des résultats.
Pour revenir à votre question, je dirai que je suis partagé entre la sérénité et l’inquiétude. Si tout le monde sait que l’UFC pour laquelle je postule à Sokode aura l’occasion de confirmer sa popularité à Tchaoudjo et au Togo, il n’en demeure pas moins que mon inquiétude reste grande car ceux qui ont commis le forfait de 2005 sont tous connus et ne semblent pas être inquiétés ; ceci pour vous dire que le grand problème reste l’impunité et la dernière interdiction du gouvernement de la marche contre l’impunité qui devait se dérouler le 04 Août passé présage déjà un mauvais signe.

Infos Togo : A propos, les victimes qui sont pour la plupart des responsables de partis d’opposition ont-elles été dédommagées ?
Fofana Bakalawa : Malgré les promesses du gouvernement, et celles des organisations internationales qui ont sillonné la ville de sokode et le reste du pays pour prendre nos témoignages, nous sommes restés à notre soif livrés à nous-mêmes et Dieu seul sait comment nous nous débrouillons.
Vous pouvez demander aux autres victimes notamment Mr Seydou Tchagnaou , l’ancien Maire de Sokode, Mr Tairou Mama, ou la famille de feu Djobo Boukari , celle de El hadj Abou Tchedjeo etc.
Moi personnellement je reste actif à cause des amis et des proches parents plus précisément ma femme Oukpedjo Yadjiwe Ilanda Yato qui vit aux USA. Bien qu’elle ait tout perdu dans l’incendie de notre maison, elle continue par me soutenir. Notre volonté à lutter pour l’avènement d’une vraie démocratie dans notre pays reste intacte. Vous savez,nous avons commencé un travail et nous devons aller jusqu’au bout.
Infos Togo : Vous dites que ceux qui ont commis cette forfaiture sont connus de la police et du public ; les connaissez vous personnellement, Pouvez vous nous parler de votre femme qui est aux USA ?

Fofana Bakalawa : Les casseurs et leurs commanditaires sont des gens connus de tout le monde et la plupart sont des gens qui nous connaissent, ils sont aigris de ne pas nous voir partager les mêmes convictions politiques et idéologiques.
Pour eux nous ne devons pas militer pour l’opposition surtout pour l’UFC. Ces gens ne comprennent pas que la démocratie est un combat d’idées et que les cinq doigts sont différents les uns des autres mais se respectent dans leur cohabitation.
Vous savez ma femme Oukpedjo qui se trouve aux USA avait des biens matériels dans l’une des chambres, tout cela a été emporté et d’autres incendiés parce qu’on pense que c’est elle qui me soutient financièrement.
Aujourd’hui, certaines personnes osent la menacer à travers sa famille parce que tout le monde croit que si je continue par résister, c’est qu’elle m’apporte toujours son soutien.
Je pense que seules des élections transparentes peuvent nous permettre de sortir de la crise actuelle car pour diriger, il faut avoir de la légitimité sortie du peuple.

Infos Togo : Pensez vous que toutes les conditions sont réunies pour un scrutin transparent et équitable ?

Fofana Bakalawa : La première des choses c’est un bon recensement des électeurs mais à l’allure où vont les choses nous ne pouvons que douter d’une bonne issue de ce recensement qui rencontre trop de difficultés techniques même si la CENI tente de faire croire que la première phase s’est bien déroulé. Aussi, il n’est pas certain que le délai fixé par la commission électorale soit tenable.
Sans parler de la sécurité des électeurs et le problème de l’impunité mais tout ceci n’est qu’une question de bonne volonté du gouvernement car on s’est de quel coté les troubles surgissent lors des élections.
Eu égard à ce qui s’est passé en Avril 2005 nous pensons qu’il faut mettre un accent particulier sur la sécurité avant, pendant et après les élections.
Pour cela une force étrangère comme en république démocratique du Congo plus précisément celle de l’union Européenne sera une bonne chose afin de créer une confiance au sein de la population et aussi éviter tout débordement partisan.

Infos Togo : Avez-vous un mot à l’adresse de la diaspora togolaise en Allemagne ?

Fofana Bakalawa : Il faut saluer le courage et l’engagement de tous ces Togolais qui, malgré la distance qui les sépare de leur mère patrie se sentent concernés par le drame que le peuple Togolais vit depuis des décennies.
Je voudrais les remercier pour le relai et le soutien qu’ils ont apporté à la grande marche pacifique du Samedi 04 Août 2007.
Le gouvernement nous interdisait de marcher contre l’impunité mais lorsque nous avons appris qu’en Allemagne les Togolais ont marché, ou se sont organisés dans ce sens, cela nous a fait plaisir car on s’aperçoit que sous d’autres cieux, la liberté d’expression est inaltérable.
Il faut aussi les dire qu’on est est mieux que chez soi, le moment venu leur présence s’avèrera nécessaire pour la reconstruction du pays et nous compterons beaucoup sur eux.
Mes recommandations ne s’adressent pas seulement à la diaspora togolaise en Allemagne, mais plutôt à toute la diaspora togolaise en Europe et dans le monde.

Infos Togo
Propos recueillis le 10 Août 2007 par Ali Tchassanti

 

© Copyright Infos Togo - Visiter le site

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
mardi
27 juin 2017
Lomé 26°C (à 10h)