Dialogue intertogolais

Entretien Opposition-Eyadéma : un seul point abordé, la libération de Me Agboyibo

par Togoforum , le 22 février 2002, publié sur ufctogo.com

 

« Nous avons abordé une et une seule question à savoir, la libération inconditionnelle de Maitre Agboyibor et l’arrêt de toutes les poursuites judiciaires à son encontre. Et nous avons essayé de limiter la polémique et de nous limiter à l’essentiel. Notre condition demeure la libération de Maitre Agboyibo. Nous sommes prêts à retourner au CPP si Maître Agboyibo est libéré. »

C’était là la déclaration sur RFI du Secretaire général de la CDPA, porte parole des partis de l’opposition togolaise reçue le 20 fevrier dernier par le Président Eyadema. Cette déclaration ne dit pas davantage sur la reponse donnée par le Président Eyadema. Le Pr. Gnininvi au micro de Guy Mario s’est contenté de dire que la rencontre a eu un grand effet de part et d’autre. Positif ou négatif, on ne le sait pas trop.

Peut-être est-il trop tôt pour savoir la reponse ou les intentions du locataire de Lomé II, mais de sources proches du pouvoir, on apprend que le général Eyadema aurait déclare, comme par le passé, que le cas Agboyibo relevait du domaine judiciaire et non de celui de l’exécutif. Mais lorsqu’on sait qu’il n’y a pas de séparation réelle des pouvoirs au Togo, on se demande bien quel credit accorder à la reponse du Président Eyadema.

Rappelons que le 10 janvier 2002, la cour d’appel de Lomé avait infirmé le jugement de condamnation à 6 mois de prison de Me Agboyibo et que malgré cela le leader du CAR reste toujours incarcéré.

Rappelons également que le 15 fevrier 2002, le président de chambre d’accusation de la cour d’appel, Me Abdoulaye Yaya avait, de façon rocambolesque et discretionnaire pris une ordonnance faisant droit au parquet contre la liberation de M. Agboyibo. A en croire Me Apevon, avocat de Me Agboyibo, des pressions sérieuses étaient depuis quelques temps déjà exercées contre le predident de la chambre d’accusation. Pressions qui l’auraient amené à décider tout seul de la cencure de la decision de relaxe. Sans consulter les deux conseils qui attendaient dans leurs bureaux, le président de la chambre d’accusation est apparu brusquement devant l’audience ce 15 fevrier 2002 et a lu l’ordonnance qu’il venait d’adopter seul. Son contenu est que Me Agboyibo restera en prison. C’est désabusé et choquée que l’audience a longuement hué le président de la chambre d’accusation.

D’où pouvaient donc provenir ces pressions alors qu’Eyadema affirme n’avoir rien à faire dans le domaine judiciaire ? Tout les Togolais savent la vérité, sauf Eyadema. L’opposition semble aujourd’hui unie derrière une seule cause : La liberation de Me Agboyibo. Notons qu’Eyadema ne semble pas ému outre mesure lorsqu’il rappelle n’avoir rien à faire avec le corps judiciaire.

Qu’adviendrait-il si demain Me Agboyibo était libéré ? Reprendrait-on les travaux relatifs aux legislatives là-où on en était, c’est-à-dire avant la derniere visite des facilitateurs ou selon les nouvelles données nées de la revision du code electorale ? Tout porte à croire que l’Assemblé Nationale et le gouvernement Agbéyomé doivent faire marche arrière. Les pressions sont telles que, la voix du très puissant Fambaré Natchaba semble avoir pris un coup de rouille. Il a semblé un peu moins ferme et moins sarcastique hier sur RFI. La voix de l’incontournable Natch semble avoir besoin d’huile à moteur.

En tout cas, on n’en est pas à la revision du code electoral. Nous en sommes à la demande par l’opposition de la liberation de Me Agboyibo. On le sait, il va falloir à Monsieur Eyadema une grande dose d’humilité pour reconnaitre son arbitraire et libérer Me Agboyibo sans condition. Or ça n’est pas son point fort. On le sait bien Me Agboyibo n’est pas disposé à faire un recours en grâce de laquelle Eyadema sortira comme d’habitude, le grand homme, le magnanime, le bienfaiteur etc.

En tout cas les jours à venir serons riches en rebondissements au Togo.

Samuel Batchati

 

© Copyright Togoforum

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
dimanche
19 novembre 2017
Lomé 27°C (à 19h)