Prévention

Eclipse totale du soleil le 29 mars : protégeons les yeux des enfants

par Protection Civile de Talence , le 24 mars 2006, publié sur ufctogo.com

Une éclipse totale du soleil se produira au Togo le mercredi 29 mars prochain. C’est pourquoi il est important de sensibiliser les populations sur les dangers encourus, particulièrement les enfants. Avec ou sans instrument, l’observation du Soleil, et du croissant qu’il en reste durant une éclipse, ne se fait pas sans risque. Voici quelques conseils à prendre très au sérieux.

 

JPEG - 8.7 ko

Durant les phases partielles d’une éclipse (de même qu’en dehors d’une éclipse), il ne faut à aucun moment tenter de regarder le Soleil sans protéger vos yeux : même s’il est en partie caché, sa brillance qui reste constante représente un grave danger pour votre rétine et le risque de devenir aveugle. Ce danger est important car la brûlure de la rétine ne s’accompagne d’aucune douleur et les cellules détruites ne se régénèrent jamais. Il est donc indispensable de prévoir des filtres pour observer en toute sécurité, le meilleur étant un verre de soudeur (grade 14 à 16). Vous pouvez aussi utiliser les lunettes réalisées spécialement pour cette éclipse. Le mylar des couvertures de survie doit être évité ou n’être employé qu’en parfait état - sans plis ni rayures - et en plusieurs épaisseurs.

Les diapositives noires, CD-Rom, lunettes de Soleil, Radiographie même empilées, sont à proscrire.

Deux règles impératives :
- ne regardez jamais le Soleil en face sans protection ;
- si, à travers votre filtre, vous ne voyez pas le bord du Soleil bien net, sachez que vous êtes en train de vous abîmer la rétine ; procurez-vous une meilleure protection.

Seules les personnes qui auront la chance d’être situées dans la bande de totalité pourront, durant les quelques dizaines de secondes d’obscurité complète et seulement à ce moment-là, ôter leur protection pour profiter du magnifique spectacle offert par la couronne.

JPEG - 6 ko

Pour observer le Soleil à l’œil nu derrière un filtre il faut agir avec prudence, car tous les filtres ne sont pas sûrs. Il est déconseillé d’utiliser des morceaux de verre passés au noir de fumée, de regarder à travers des négatifs photographiques de manière générale. Il faut également s’abstenir d’utiliser des plaques pour clichés X exposées, des filtres polarisants, des Cd-rom, etc. Il faut savoir que le rayonnement solaire n’est pas seulement dangereux dans le domaine du visible, mais également dans ceux de l’ultraviolet et de l’infrarouge. Vous pouvez vous croire en sécurité parce qu’à travers votre filtre vous ne distinguez qu’une pâle image du Soleil, et ne pas l’être du tout. En effet, vous ne voyez pas les rayons ultraviolets, mais ceux dont la longueur d’onde est supérieure à 280 nm ne sont pas filtrés par l’atmosphère et provoquent un vieillissement prématuré de l’œil. Quant aux rayons infrarouges, tout aussi invisibles, ils provoquent littéralement une "cuisson" de la rétine ! Donc, une fois de plus prudence !

On peut observer le Soleil avec des verres de soudeur de grade 14, qui ne laissent passer dans chacun des domaines de longueur d’onde qu’une infime fraction du rayonnement incident. L’Académie Nationale de Médecine, dans son vœu de juin 1998, a souhaité que les protections visuelles utilisées pour regarder l’éclipse du 11 août 1999 soient plus absorbantes que le verre de soudeur de grade 12. Le verre de soudeur de grade 14 est donc une excellente garantie. Mais les verres sont fragiles et d’un emploi peu pratique. On leur préfère souvent les lunettes en plastique aluminé ou des lunettes en polymère noir teinté dans la masse.

Elles doivent être également plus absorbantes que les verres de soudeur de grade 12 et reçoivent le label CE (Communauté Européenne) qui figure sur chaque paire de lunettes.

GIF - 59.1 ko
© Copyright Ciel & Espace

En règle générale, sauf dans les instants critiques correspondants aux "contacts", il ne se passe rien d’une minute sur l’autre. On peut donc régler son observation de la manière suivante :

- commencer à observer le Soleil 30 secondes avant le début de l’éclipse (premier contact), si l’on connaît l’instant du début de l’éclipse avec une précision suffisante ; sinon il faut commencer l’observation un peu avant ;

- dès que l’éclipse a commencé et qu’une mince portion de la surface solaire a déjà disparu, il ne va plus rien se passer de spectaculaire pendant une heure environ. On peut regarder le Soleil dans ses lunettes pendant quelques secondes toutes les cinq à dix minutes ;

- quelques minutes avant la totalité, on peut observer plus longuement le fin croissant qui se réduit jusqu’à disparaître.

Pendant la totalité, du deuxième au troisième contact les lunettes deviennent non seulement inutiles, mais on ne voit plus rien à travers elles ! Enfin du troisième au dernier contact, qui marque la fin de l’éclipse, on observera à nouveau toutes les cinq à dix minutes. L’expérience montre en fait que les observateurs abandonnent généralement leur poste juste après la fin de la totalité.

Protection Civile de Talence (France) - Visiter le site

 

© Copyright Protection Civile de Talence

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
vendredi
24 novembre 2017
Lomé 31°C (à 16h)