Edito

Diamants et armes contre la liberté des togolais

par UFCTOGO.COM , le 20 mars 2000, publié sur ufctogo.com

 

Le TOGO semble, une fois de plus, mal parti. Après l’intermède de la facilitation, voici venu le temps des représailles et des magouilles.

A l’aide de transactions douteuses, de médiations plus ou moins truquées, de la cupidité de certains opposants, Eyadéma se maintient au pouvoir, refusant toujours le verdict des urnes. La dictature n’est pas passée de mode. Elle a toujours le soutien d’intérêts qui seraient contrariés par l’instauration d’un Etat de droit.

Plus inquiétant encore, rares sont les organismes internationaux qui compatissent à la souffrance du peuple togolais ; sans nier les responsabilités des élites togolaises. Faut-il pour autant sombrer dans le " togopessimisme " ?
Comment reconquérir l’Ablodé quand les aspirations du peuple sont trahies par d’obscurs enjeux ?

 

© Copyright UFCTOGO.COM

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
mardi
27 juin 2017
Lomé 25°C (à 06h)