Révolte

Des signes d’exaspération de la population togolaise

par La rédaction UFCTOGO.COM , le 3 février 2003, publié sur ufctogo.com

 

La dictature de Gnassingbé Eyadéma est sur le qui-vive et la défensive. Eyadéma sait que son régime ne se maintient que par la force et la stratégie de la terreur. C’est un état de guerre contre le peuple togolais. Voilà pourquoi, sa police politique veille et surveille toute activité contestatrice. Les dictateurs n’aiment pas ceux qui résistent, ceux qui disent non, ceux qui n’ont pas peur de la mort. Eyadéma sait que l’étincelle qui mettra le feu aux poudres et le chassera du pouvoir est dans les mains de chaque Togolais. La révolte peut venir de toutes parts ; elle est imprévisible.

Mais, les causes qui l’engendreront existent. C’est le régime et ses pratiques. C’est la morgue de ces gens, faussement assurés de demeurer éternellement au pouvoir, et n’offrant à leurs concitoyens que du désespoir, et son contraire, à savoir l’énergie que possèdent ceux qui savent qu’ils n’ont plus rien à perdre.

Paradoxalement, le dictateur vit dans la crainte, car sa cruauté l’expose à des rancunes et au désaveu de ses propres partisans. Le dictateur refuse de céder le pouvoir par peur donc de ses ennemis... Et, ses ennemis sont partout, voire au sein de sa famille !

Notre dictateur, Eyadéma, sait que les jours à venir seront cruciaux pour son régime et sa propre survie. Dès lors, la méfiance est aiguisée, la peur grandissante, et les intimidations musclées sont multipliées...C’est le syndrome de la décadence ou de la fin prochaine.

Ainsi, le régime multiplie les écoutes téléphoniques, et la police politique d’Eyadéma n’hésite plus à interrompre des conversations pour manifester sa présence...L’arrestation de journalistes au prétexte qu’ils ont appelé à la sédition ( Sylvestre Nikoué Djahlin, directeur du journal, La Courrier du Citoyen ), la censure contre des sites internet, la censure contre la station de radio Nana-FM ( parce la rédaction avait consacré un reportage à la manifestation de la diaspora togolaise à Paris le 26 janvier dernier ), le harcèlement et l’interpellation des jeunes militants de la nouvelle association NDP (nouvelle dyanamique populaire) traduisent la fébrilité et la crainte de la dictature mais aussi des signes patents d’exaspération de la population togolaise.

En effet, après avoir ordonné la fermeture de Nana-FM, le gouvernement togolais a été d’autoriser sa réouverture, car une fronde couvait organisée par des femmes du marché. En effet, Nana-FM est située dans l’enceinte du grand marché de Lomé, et l’annonce de sa fermeture par le ministre de l’intérieur avait entraîné un concert de casseroles...

De même, la publication de l’ardent manifeste des jeunes de la NDP ( Nouvelle dynamique populaire ) a été suivie de l’arrestation de quelques responsables de cette nouvelle organisation pour qui : « l’heure est grave, et il est inadmissible que nous restions les bras croisés espérant un messie du ciel...C’est au peuple...et à la jeunesse en particulier de provoquer le changement...l’inaction et la passivité de la population ont permis au pouvoir de continuer à nous malmener à sa guise...L’heure est arrivée enfin, de sortir de cette servitude volontaire...A la population, nous leur demandons de se mobiliser pour arracher la liberté si longtemps foulée au pied...car...c’est celui qui résiste qu’on respecte. Et celui qui a peur de se noyer n’apprendra jamais à nager...Le silence des opprimés pérennise la répression et l’oppression. Aucun d’entre nous n’a le droit de se taire face à l’oppression et à la misère en se retranchant derrière l’indifférence et l’impuissance...Nous devons nous sentir concernés à jamais comme les serviteurs d’une cause. Et la jeunesse, de faire preuve de détermination et de combativité pour barrer définitivement la voie à ceux qui créent et entretiennent la misère du peuple togolais. »

Ces événements témoignent du refus d’abdiquer...Ce sont des signes d’une révolte sourde qui attendent un mot pour éclater...

La rédaction

 

© Copyright La rédaction UFCTOGO.COM

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
lundi
24 avril 2017
Lomé 28°C (à 01h)