Eclipse solaire

Des rues de Lomé au désert libyen, l’éclipse solaire fait son show

par AFP , le 29 mars 2006, publié sur ufctogo.com

 

JPEG - 20.7 ko
Un homme regarde l’éclipse solaire le 29 mars 2006
dans un village à 30 km de Niamey, au Niger
© AFP Nicolas Postal

Des milliers de touristes et chercheurs ont admiré mercredi dans le désert libyen le spectacle de la quatrième éclipse totale de soleil du siècle, une heure après son entrée tonitruante, au son des sirènes, sur le continent africain.

En Libye, le phénomène a été suivi par au moins 7.000 amateurs et chercheurs étrangers de 47 nationalités, venus spécialement pour l’observer notamment des Etats-Unis, Grande Bretagne, Allemagne, France, Italie, Suisse, Espagne et Australie.

Les chercheurs étaient installés à Wao Namous (2.000 km au sud de Tripoli) et les astronomes amateurs à Jalo et Battan (nord-est de la Libye, à la frontière égyptienne) où le phénomène pouvait être observé pendant 3,58 minutes tandis que dans les mosquées, des prières étaient organisées pour l’occasion.

Partie d’une petite portion de la côte nord-est du Brésil, autour de Natal à 08H39 GMT, l’ombre produite par le passage de la Lune devant le Soleil aura traversé trois heures plus tard quatre continents et parcouru 14.500 kilomètres, installant sur son passage la nuit en plein jour au Ghana, Togo, Bénin, Nigeria, Niger, Libye, Turquie, Géorgie, au sud de la Russie et au Kazakhstan.

Les éclipses du Soleil sont un phénomène assez banal, puisqu’il y en a au minimum deux par an, auxquelles s’ajoutent deux éclipses lunaires (la Terre s’intercale entre le Soleil et notre satellite et intercepte la lumière qui l’éclaire).

Elles n’en suscitent pas moins l’engouement des touristes et de scientifiques ainsi que la crainte de populations qui l’associent parfois à des événements funestes.

En Egypte, quelque 70.000 touristes et scientifiques avaient fait le déplacement dans la ville d’Al-Salloum (nord-est) pour voir la nuit en plein jour, un phénomène qui ne se reproduit à cet endroit qu’une fois tous les deux siècles.

Le président égyptien Hosni Moubarak et son épouse se sont également déplacés à Al-Salloum et ont mis leurs lunettes spéciales pour observer l’éclipse.

Dans l’ensemble des pays parcourus par l’ombre de la lune, des avaient été menées pour avertir la population : il ne faut surtout pas regarder le Soleil sans lunettes spécifiques, sous peine d’encourir des brûlures irréversibles de l’oeil, y compris dans les régions où l’éclipse ne sera que partielle.

Au Ghana, de nombreux habitants sont descendus dans les rues de la capitale au son des sirènes et les lunettes spéciales sont passées de main en main pour permettre d’observer le spectacle sans risque.

Le phénomène, observable pour la première fois depuis 59 ans sur la quasi-totalité du Ghana, représentait une occasion unique pour une majorité des Ghanéens, dont l’espérance de vie moyenne est estimée à 57 ans par les Nations unies.

"C’est la première fois que je vois une éclipse. Je suis tellement émue. Ma petite fille de quatre ans est là avec moi. Et je suis heureuse aussi parce que je pourrais dire à mes petits-enfants : ’j’y étais’", a déclaré Sylvia Boateng, secrétaire de 38 ans.

Au Togo, les rues de la capitale était inhabituellement désertes mercredi au passage de l’éclipse et les petits marchands de rue n’avaient pas ouvert leurs étals.

Les habitants ont, semble-t-il, respecté à la lettre les consignes gouvernementales appelant la population à rester chez elle et ont préféré observer le phénomène sur leurs postes de télévision.

Non loin, au Niger, une trentaine d’enfants conduits par un marabout et quelques expatriés de Niamey, rassemblés sur une dune du village de Kareygourou, à 35 kilomètres de Niamey, ont pu ressentir au passage de l’éclipse un vent froid se lever dans un ciel devenu opaque et farineux.

Très vite, le soleil a repris ses droits et réchauffé l’atmosphère : l’éclipse file vers sa destination finale, à la frontière russo-mongole.

AFP

 

© Copyright AFP - Visiter le site

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
jeudi
19 octobre 2017
Lomé 26°C (à 06h)