Communiqué

Démarche de l’Union Européenne auprès du Togo

par Union Européenne (EU) , le 29 novembre 2002, publié sur ufctogo.com

 

Communiqué de presse. Ougadougou, le 29 novembre 2002

En marge de la réunion ministérielle UE-Afrique organisée à Ouagadougou, la Troïka de l’UE a effectué, ce jour, une démarche auprès du ministre togolais des Affaires étrangères, M. Koffi Panou. La délégation de la Troïka de l’UE, qui était menée par M. Carsten Staur, secrétaire d’État, représentant la présidence danoise, et dont faisaient partie M. Ioannis Mangriotis, Vice-ministre grec des Affaires étrangères et M. Nielson, membre de la Commission, a transmis le message suivant :

La délégation de l’UE s’est déclarée vivement préoccupée par le déroulement des élections législatives du 27 octobre 2002. À son avis, la manière dont les élections ont été organisées ne favorise pas un processus démocratique national et ne prépare pas des perspectives d’avenir meilleures.

S’adressant au ministre des Affaires étrangères, la délégation de l’UE a lancé un appel aux autorités togolaises pour qu’elles reprennent le dialogue avec les partis d’opposition traditionnels et respectent l’accord-cadre de Lomé.

Dans la perspective de l’élection présidentielle de 2003, la délégation de l’UE a souligné qu’il était nécessaire d’entreprendre des réformes bien avant ce scrutin afin que les candidats à la présidence, les partis d’opposition et la société civile puissent exercer pleinement leurs droits. La délégation de l’UE a déclaré que tous les électeurs et les candidats togolais devaient avoir la possibilité de participer à l’élection présidentielle de l’année prochaine. Elle a manifesté sa préoccupation au sujet des amendements apportés en septembre à la loi sur les médias et a instamment invité les autorités togolaises à lever les restrictions à la liberté de la presse. Elle a également demandé l’instauration d’une commission électorale indépendante, qui serait chargée de superviser tous les aspects de la préparation et du déroulement de cette élection.

Enfin, l’UE a indiqué qu’elle était disposée à apporter son soutien aux travaux de préparation électorale, à la condition que le gouvernement togolais prenne l’engagement sincère de créer les conditions permettant la tenue d’élections libres et équitables.

Union Européenne

 

© Copyright Union Européenne (EU) - Visiter le site

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
jeudi
23 mars 2017
Lomé °C (à 0h)