Communiqué

Déclaration de l’UFC lors de la manifestation de Paris

par UFC France , le 5 mars 2004, publié sur ufctogo.com

A l’appel de l’UFC-France, et du Comité Togolais de Résistance, une centaine de compatriotes se sont réunis ce vendredi 5 mars 2004, en fin d’après-midi, rue Alfred Roll( près de l’Ambassade du Togo), pour protester contre la soutien du Président français Chirac au régime despotique de Gnassingbé Eyadéma, et demander le départ immédiat et sans condition du pouvoir et du Togo de Monsieur Gnassingbé Eyadéma..

 

L’ambiance était festive (chants patriotiques, et religieux) en dépit du froid qui régnait à nouveau sur la capitale française..

JPEG - 43.9 ko

Après une minute de silence observée à la mémoire de toutes les victimes du régime Eyédama, Isidore Latzoo a pris la parole pour rappeler avec force et vigueur la nature sanguinaire, anachronique et criminelle du régime Eyadéma qui a conduit le Togo dans un gouffre. Il est urgent, dans ce contexte où s’annoncent des consultations entre l’Union européenne et le Togo que soit martelée le souhait de la quasi-unanimité des Togolais, à savoir le départ immédiat du pouvoir de Gnassingbé Eyadéma. Pour sa part, Christian Dablaka, président de la section UFC-France a rappelé que depuis 40 ans, le régime tyrannique de Gnassinjgbé Eyadéma bafoue tous les droits humains et commet de nombreux crimes contre l’humanité. Il a en outre rappelé que cet ancien sergent-chef de l’armée française est un usurpateur, qu’il convient de faire partir au plus vite. Telle est la seule condition pour amorcer une reconstruction de notre pays. Rendez-vous a donc été pris pour que soit organisée une prochaine manifestation de la diaspora togolaise à Bruxelles, lors des consultations, pour faire entendre la voix des Togolais unanimes à vouloir le départ du sergent-chef de l’armée française, Eyadéma.


MANIFESTATION DE L’UFC

5 MARS 2004 au 8, RUE ALFRED ROLL PARIS 17ème

DECLARATION

Depuis 40 ans, le régime despotique de Monsieur Gnassingbé Eyadéma bafoue au Togo tous les droits humains. Il commet dans l’impunité totale de nombreux crimes contre l’humanité. Ses crimes économiques ont déjà plongé les populations togolaises dans un dénuement extrême.

Le pouvoir est vacant à Lomé puisqu’il attend quelques millions de dollars d’aide de la communauté internationale pour nourrir le peuple.

Nous savons qu’il n’en sera rien même si cette aide est accordée car celle-ci ira directement dans les poches de Monsieur Gnassingbé Eyadéma et de ses affidés.

Ce que recherche Monsieur Gnassingbé Eyadéma c’est une reconnaissance internationale qu’il a perdue depuis plus d’une décennie. Il ne cherche pas une aide financière car à lui tout seul, avec sa fortune personnelle accumulée en pillant les richesses nationales, il peut nourrir les 5 millions de Togolaises et de Togolais que nous sommes, ce, pendant plusieurs années. Gnassingbé Eyadéma est simplement un autre Mobutu Sésé Séko, un autre Jean Bertrand Aristide, etc.

Monsieur Gnassingbé Eyadéma a perdu à deux reprises les élections présidentielles togolaises en 1998 et en 2003 mais il se maintient toujours au pouvoir grâce au soutien de la France, par la force armée, la violence et le mensonge. Il a fabriqué une constitution et des lois électorales pour éliminer son principal adversaire Gilchrist OLYMPIO de la compétition et malgré tout cet arsenal de fraude, il a toujours tout perdu.

Que faut-il d’autres à la France pour comprendre que le peuple togolais ne veut pas de Monsieur Gnassingbé Eyadéma ?

JPEG - 12.8 ko
Un activiste du RPT (un militaire employé à l’ambassade) provoquant les manifestants

Que faut-il d’autres à la France pour arrêter d’imposer Monsieur Gnassingbé Eyadéma au peuple togolais ?

La France est une démocratie et un Etat de droit. C’est ce que nous voulons pour le Togo aussi en organisant la manifestation de ce jour pour une fois encore :

- protester contre le soutien du Président Jacques Chirac au régime despotique de Monsieur Gnassingbé Eyadéma et lui dire qu’ un tel soutien est constitutif d’une complicité suicidaire contre le Togo ;

- demander le départ immédiat et sans condition de Monsieur Gnassingbé Eyadéma ET DU POUVOIR ET DU TOGO car il est celui qui entretient la crise politique et économique au Togo depuis plus de 10 ans.

Le fait pour le Président Jacques Chirac de rester encore le seul Chef d’Etat d’un pays civilisé à soutenir le TYRAN de Lomé en dit long sur ce régime et celui qui l’incarne qui sont depuis plus d’une décennie largement rejetés par la Communauté Internationale.

Monsieur Gnassingbé Eyadéma ne peut pas changer, et son régime aussi. Pour cela :

- nous demandons le départ sans condition de Monsieur Gnassingbé Eyadéma du pouvoir qu’il a usurpé pour préserver la paix au Togo. et sortir le peuple togolais de la misère noire dans laquelle 40 ans de dictature et de crime l’ont plongé.

- nous demandons que Monsieur Gnassingbé Eyadéma quitte le pouvoir et qu’il parte du Togo sans condition parce qu’il est l’ennemi de la liberté, des droits de l’homme et de l’Etat de droit.

- nous demandons au Président Jacques Chirac de persuader Monsieur Gnassingbé Eyadéma à quitter ET LE POUVOIR ET LE TOGO APRES 40 ANS DE REGNE SANS PARTAGE pour préserver une transition pacifique.

Fait à Paris le 5 Mars 2004
L’UFC- France,
Le Président
Christian DABLAKA

 

© Copyright UFC France

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
samedi
25 mars 2017
Lomé °C (à 0h)