Présidentielles

De la Candidature de Gilchrist Olympio

par Lionel Akpabie , le 31 mars 2003, publié sur ufctogo.com

 

J’ai eu la chair de poule suite à l’annonce de la candidature de M. Olympio pour des raisons évidentes. Mais avec le recul, je comprends aisément sa candidature et je la soutiens pour des raisons que je vais expliquer dans les lignes qui suivent. J’ose sincèrement croire que tous ceux qui doutent de l’importance de cette candidature comprendront si bien le besoin qu’elle s’impose à juste titre.

D’abord, avec cette candidature Monsieur Olympio assume enfin sa responsabilité en face du peuple Togolais. Déduisant de sa Conférence de Presse de Paris, j’ose croire qu’il ira jusqu’au bout de la logique que nous tous attendions de lui depuis Juin 1998. Il faut comprendre que cette élection est un évènement très important pour notre Togo et nous ne pouvons donc pas risquer notre avenir en mettant notre confiance en des hommes qui manifestement ne recueillent pas l’assentiment des électeurs et qui ne partagent et parfois font fi de ne pas comprendre si bien la volonté du peuple. Nous devons aussi comprendre que l’élection présidentielle prochaine porte en soi le temps de vérité pour nous tous. Depuis quelques semaines, des soi-disant partenaires au sein de l’opposition ont privilégié la duplicité à la vérité, la fuite en avant à l’unité et la mauvaise foi au réalisme politique.

N’en déplaise aux détracteurs de l’UFC, ce parti reste le parti politique le plus actif, le mieux implanté et surtout le parti qui recueille beaucoup plus la confiance du peuple Togolais. Sous d’autres cieux, le choix du candidat unique doit être logiquement porté sur le parti ou l’homme qui récolte le plus de soutien populaire. Il n’est donc pas trop tard pour l’opposition Togolaise de passer à la réalité politique au dela des divisions futiles et égoistes pour soutenir la candidature de Gilchrist Olympio. Nous raterons cette dernière chance lorsque les forces démocratiques se présenteront divisées et mutuellement hostiles lors des élections. C’est la dictature qui sortira vainqueur du scrutin. Nous devons aussi tirer leçon des dernières élections présidentielles présidentielles aux Etats-Unis et en France ou l’opposition a offert la victoire à la droite sur un plateau d’argent.

Monsieur Olympio incarne depuis longtemps l’idéal démocratique du peuple Togolais. Il a su montrer la constance de sa conviction et ceci au risque de son intégrité physique. Mais au dela de tout, l’heure est enfin venue pour Gilchrist Olympio d’affronter son temps comme d’autres avant lui. L’objectif de la candidature de Gilchrist Olympio est de créer enfin les conditions pour l’alternance politique au Togo. Elle nous appelle à donner corps à notre contract moral devant le peuple Togolais pour agir ensemble pour le changement. Ce choix quoique douloureux pour plus d’uns, reste pourtant le plus logique, le plus moral et le plus judicieux parmi d’autres. Beaucoup disent que l’éloignement physique du leader de l’UFC présente un handicap. L’histoire des luttes politiques en Afrique depuis les indépendances nous démontre amplement que seule la volonté du peuple compte plus que n’importe quelle autre considération. De Nelson Mandela à Kwamé Nkrumah en passant par Sylvanus Olympio, l’on peut reconnaitre que nous ne devons jamais nous soumettre aux conditions de nos bourreaux.

J’en appelle donc instanment à l’esprit de responsabilité de Léopold Gnininvi, de Zarifou Ayéva, de Yaovi Agboyibor, de Dahuku Péré, et de Edouard Kodjo de taire toute tentative de candidature de la CFD pour soutenir la candidature de Gilchrist Olympio. Une telle décision fera réfléchir notre adversaire qui comprendra surtout qu’il ne peut plus compter sur notre désunion pour gagner.

L’opposition Togolaise doit mettre le temps actuel à profit pour s’asseoir, discuter et s’entendre sur un nombre de points sur une stratégie d’ensemble. C’est encore et toujours possible de travailler ensemble. Cette dernière donnera une nouvelle dynamique populaire à notre cause et la rue chassera le RPT cette fois ci et au moment venu. La candidature de Gilchrist Olympio nous invite à joindre notre esprit de responsabilité à celle de nos convictions pour qu’enfin nous puissions réussir cet engagement pris devant nos ancêtres de chasser du Togo la barbarie et la misère.

C’est à ce prix seul que nous pourrons être en phase de lutter efficacement contre la dictature.
S’il subsiste des divergences au sein de l’opposition, je considére qu’elles ne portent pas sur des questions de principe. L’opposition Togolaise gagnera les élections suivantes à condition bien sur que ses divisions soient maitrisées et moins publiques que celles de nos différences avec le RPT.

Lionel Akpabie

 

© Copyright Lionel Akpabie

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
mardi
26 septembre 2017
Lomé 26°C (à 01h)