Hebdo Santé

De l’humanitaire en jeu vidéo !

par Destination Santé , le 21 octobre 2006, publié sur ufctogo.com

La rubrique santé de la semaine : De l’humanitaire en jeu vidéo ! :: La prise de tension ? Au moins une fois l’an ! :: Non, le sport ne fait pas maigrir ! :: L’animal meilleur ami de l’homme ? Pas toujours...

 

De l’humanitaire en jeu vidéo !

GIF - 12.3 ko

Sensibiliser nos enfants à la réalité des opérations humanitaires... en jouant. C’est l’idée retenue par le Programme alimentaire Mondial des Nations Unies (PAM) qui vient de lancer le premier Jeu vidéo humanitaire international en langue française. Food Force, c’est son nom... même en français, peut être téléchargé gratuitement. La seule contrainte technique est de disposer d’une connexion internet à haut débit. L’objectif pédagogique ? Sensibiliser les enfants aux besoins humanitaires du monde.

Le joueur se retrouve sur une île en pleine guerre. Face à des conditions climatiques difficiles, il doit localiser des populations en détresse. Le but est naturellement de nourrir le maximum de personnes... avec un budget très limité. De l’humanitaire grandeur nature ! Food Force est une adaptation de la version anglaise qui a connu un fort succès à travers le monde avec près de 5 millions de téléchargements dans 189 pays. Aux francophones de faire exploser les chiffres...

http://www.destinationsante.com/art...

La prise de tension ? Au moins une fois l’an !

Comme l’hypertension artérielle (HTA) ne se manifeste par aucun symptôme, il est capital même quand tout va bien, de faire mesurer sa tension au moins une fois par an. C’est un examen indispensable. Quel que soit votre âge et votre sexe, surveillez-la !
Pourquoi ? Parce que l’hypertension artérielle mène un travail de sape insidieux. Une simple mesure de la tension permet de poser le diagnostic. Et d’éviter les conséquences parfois mortelles de cette maladie.

Car l’HTA, c’est le premier facteur de risque d’accident vasculaire cérébral. Lequel constitue aujourd’hui la 3ème cause de mortalité dans le monde. L’HTA peut aussi être à l’origine d’un infarctus du myocarde, d’une insuffisance coronaire ou encore d’une atteinte rénale.

Aujourd’hui, les médecins ont à leur disposition des traitements efficaces pour contrôler la tension. Et donc pour protéger votre cerveau, vos artères, vos reins... Encore faut-il savoir si vous êtes hypertendu. Insistons donc à nouveau sur la nécessité absolue de mesurer sa tension. Médecins et pharmaciens sont habilités à le faire, bien sûr.

http://www.destinationsante.com/art...

Non, le sport ne fait pas maigrir !

L’activité physique seule n’aurait qu’une efficacité limitée contre l’obésité vers 4-5 ans. En revanche selon un travail écossais, elle serait porteuse de réels bénéfices à long terme. A condition de modifier durablement leurs habitudes alimentaires.

C’est d’ailleurs logique, non ? Pendant un an, 545 enfants âgés de 4 ans en moyenne, et tous obèses, ont pratiqué trois fois par semaine une activité physique. Résultat, après un an les auteurs n’ont constaté aucun effet sur leur courbe de poids. En revanche, ils ont relevé que ces petits avaient gagné en confiance en eux... et en agilité.

Très important, la qualité de la pédagogie dispensée par les parents. Comme le soulignent les auteurs, « la prévention de l’obésité au cours de la petite enfance ne relève pas que de l’école. Il est indispensable que les parents prennent le relais de cette dernière, et qu’ils donnent l’exemple ». Encore assez logique, non ?

http://www.destinationsante.com/art...

L’animal meilleur ami de l’homme ? Pas toujours...

La xénogreffe, c’est-à-dire la transplantation à l’homme d’organes, de cellules vivantes ou de tissus prélevés sur l’animal est aujourd’hui couramment pratiquée. Mais selon l’OMS, certains pays sont dépourvus de système de surveillance. Et il y a danger.

Car ces pays ne satisfont pas aux normes de qualité requises. Or pratiquée dans de mauvaises conditions, la xénogreffe risque de favoriser la transmission de maladies de l’animal à l’homme ! Ce risque ne doit cependant pas amener à occulter les nombreux avantages de ces techniques. En particulier celui d’affranchir les « transplanteurs » de toute sujétion à l’existence de donneurs. La pénurie d’organes est en effet aujourd’hui le principal facteur limitant l’essor de la chirurgie de transplantation. C’est vrai aussi bien pour les organes (coeur, reins, foie...), que pour les tissus comme la cornée ou certaines greffes cellulaires.

http://www.destinationsante.com/art...

 

© Copyright Destination Santé - Visiter le site

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
mardi
28 mars 2017
Lomé °C (à 0h)