Privatisation

Courrier du MO5 au directeur général de la Brasserie du Bénin et au trésorier payeur

par Eloi Koussawo , le 5 octobre 2004, publié sur ufctogo.com

 

Monsieur le Directeur Général,

Dans le cadre de l’exécution d’une résolution prise par le Bureau exécutif du Mouvement patriotique du 5 octobre (MO5), je vous adresse ce courrier ce jour, pour vous informer de ce qui suit.

En effet, selon les résultats d’une investigation menée à la suite de bruit et d’indices sérieux sur les prises illégales d’intérêt dans les sociétés publiques privatisées, il nous a été donné de constater, de manière irréfutable, que Monsieur Eyadema Gnassingbe est l’actionnaire majoritaire de la Brasserie du Bénin, depuis le retrait de la famille Maerz en 1998. Cette acquisition s’est opérée, grâce à une série de malversations effectuées au préjudice du peuple togolais, par l’acquéreur.

JPEG - 2.4 ko

Pour réaliser cette offre publique d’achat (O.P.A.) sur les 60% des titres de votre société, ce dernier a fait des prélèvements frauduleux et crapuleux sur les ressources publiques, comme en témoignent les documents bancaires, dont nous sommes en possession.

Au total, 7.500 MILLIONS DE FRANCS CFA ont été soustraits des caisses de l’Etat pour ce faire, et se décomposent comme suit :

- DOUANE + IMPOTS : 3.600 MILLIONS
- SOTOCO : 1000 MILLIONS
- OTP : 500 MILLIONS
- OPAT LIQUIDATION : 2.400 MILLIONS

Pour OPAT LIQUIDATION, il s’agit d’une créance que cette entité détenait sur la Société cotonnière BANAMBA, dont le règlement a été effectué au profit de Monsieur Gnassigbe Eyadema, Chef de l’Etat, sur instruction de ce dernier à Monsieur Kagnassy et au liquidateur.

En conséquence de ce qui précède, la participation de Monsieur Eyadema Gnassingbe au capital de la Brasserie du Bénin revient de droit à l’Etat togolais qui en est le bénéficiaire légitime.

Ainsi, nous vous enjoignons de prendre à compter de ce jour les dispositions suivantes :

1/ Le paiement des dividendes de l’exercice 2004, devra faire l’objet d’un règlement au profit du Directeur de la Comptabilité Publique Nationale, au Trésor public.

2/ Un état récapitulatif de tous les paiements effectués au bénéficiaire illégitime, devra être établi et adressé au Ministre des Finances et de l’Economie, pour qu’il ordonne l’envoi d’un ordre de recettes contre Eyadema Gnassingbe pour détournement aggravé de fonds publics.

Vous n’ignorez sans doute pas que toute entrave de quelque nature que ce soit, de votre part, représenterait au regard de la loi un recel et engagerait dès lors votre responsabilité personnelle, et nous obligerait conséquemment à vous considérer comme un receleur et un ennemi de la Nation, traité comme tel le moment venu.

Soyez rassurés, cette mesure de salut national n’est pas sélective, elle concerne toutes les unités économiques où un simple jeu d’écritures spolie la Nation au profit des tiers. En effet, il est inconcevable que ceux qui ont la charge de la destinée de la Nation s’arrogent le droit de piller sans vergogne la nation, au mépris de la détresse qui est le lieu commun des hommes et des femmes de notre pays. Nous ne saurons tolérer encore plus longtemps cette lourde hypothèque sur l’avenir de la jeunesse.

Pour un meilleur suivi de cette requête, nous vous informons que nous en adresserons copie à la presse, à toutes les chancelleries et organisations internationales. Dans l’attente que ces décisions seront immédiatement suivies d’effet, nous vous souhaitons du courage et vous prions de recevoir, nos remerciements patriotiques.

Veuillez agréer Monsieur, l’hommage de nos déférents respects.

Fait à Bruxelles, le 5 octobre 2004
Eloi Koussawo
Coordinateur Général du MO5

 

© Copyright Eloi Koussawo

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
vendredi
18 août 2017
Lomé 25°C (à 18h)