Raz-de-marée

Corne de l’Afrique : 30.000 Somaliens victimes du tsunami

par AFP , le 3 janvier 2005, publié sur ufctogo.com

La semaine dernière, l’Onu avait estimé qu’entre 30.000 et 50.000 personnes avaient besoin d’une aide humanitaire d’urgence. Les Nations unies s’étaient basées sur des rapports des autorités locales et sur des témoins.

 

JPEG - 23.9 ko
Vue prise le 31 décembre 2004 de la ville de Hafun, dans le nord de la Somalie, touchée par le raz-de-marée du 26 décembre. © AFP

L’Onu rencontre des difficultés en Somalie pour accéder aux victimes des raz-de-marée du 26 décembre, en raison notamment de l’insécurité régnant dans ce pays ravagé depuis 1991 par une guerre civile, a indiqué lundi le Programme alimentaire mondial (Pam).

Le Pam distribue actuellement 277 tonnes de nourriture pour environ 17.000 personnes dans ce pays pauvre de la Corne de l’Afrique affecté par le raz-de-marée, a déclaré à l’AFP une porte-parole du Pam à Nairobi, Laura Melo.

"Il s’agit des personnes auxquelles nous avons accès. Il est très difficile d’accéder à d’autres zones touchées par les vagues", a-t-elle ajouté.

Selon les autorités somaliennes, 176 personnes ont été tuées par les raz-de-marée dans le pays, le plus touché du continent africain par la catastrophe. En Asie, au moins 145.000 personnes ont trouvé la mort.

La majorité des infrastructures ont été détruites par la guerre en Somalie, rendant les communications et le transport de l’aide humanitaire très difficiles dans ce pays engagé dans un laborieux processus de paix. L’insécurité est encore très élevée et les enlèvements d’étrangers réguliers.

La semaine dernière, l’Onu avait estimé qu’entre 30.000 et 50.000 personnes avaient besoin d’une aide humanitaire d’urgence. Les Nations unies s’étaient basées sur des rapports des autorités locales et sur des témoins.

"Il est très difficile pour les agences de l’Onu de confirmer quoique ce soit. Nous continuons à nous appuyer sur les chiffres donnés par les autorités locales", a indiqué la porte-parole du Pam.

"Le PAM prévoit d’aider 30.000 Somaliens victimes du tsunami durant les six prochains mois. 2.700 tonnes de nourriture, représentant quelque 2,8 millions de dollars, ont été demandés pour cette opération", a-t-elle ajouté dans un communiqué.

"La plupart de ces 30.000 personnes (...) sont des pêcheurs. (...) C’est actuellement la saison de la pêche dans le pays, une période durant laquelle de nombreuses familles vont sur les côtes et installent des campements de pêche provisoires. Ce sont elles qui ont été le plus affectées par le tsunami, perdant pour la plupart leurs équipements de pêche, leurs effets personnels, leur mode de vie", a-t-elle expliqué.

La porte-parole a précisé qu’actuellement, "toutes les activités de pêche le long de la côte somalienne semblent avoir été interrompues".

Une délégation somalienne, composée notamment de parlementaires, doit se rendre mardi ou mercredi en Somalie pour évaluer les dégâts du raz-de-marée, a indiqué à l’AFP le porte-parole du gouvernement somalien à Nairobi.

Le Premier ministre, Mohammed Gedi, a finalement annulé sa visite sur place, prévue le week-end dernier, car il doit nommer d’ici au 11 janvier son gouvernement, a précisé Abdulrahman Mohammed Ginare.

La Somalie s’est dotée ces derniers mois d’un président, d’un parlement et d’un Premier ministre. Mais les responsables de la nouvelle administration somalienne sont actuellement à Nairobi, la capitale kényane, en raison de l’insécurité régnant en Somalie.

 

© Copyright AFP - Visiter le site

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
mardi
17 octobre 2017
Lomé 26°C (à 06h)