Communiqués

Conférence de presse du vendredi 27 mars 2009 : "L’UFC s’opposera fermement à toute manœuvre visant à compromettre la transparence des prochaines élections ! "

par UFC , le 27 mars 2009, publié sur ufctogo.com

 

Conférence de presse
du vendredi 27 mars 2009.

L’UFC s’opposera fermement à toute manœuvre visant à compromettre la transparence des prochaines élections !

Mesdames et Messieurs les Journalistes,

L’Union des Forces de Changement (UFC) est heureuse de vous accueillir encore une fois, à son siège, pour partager avec vous, ses préoccupations sur la situation politique de notre pays, caractérisée par la mise en oeuvre d’une stratégie de la diversion et du dilatoire par le régime RPT.

Nul n’ignore plus aujourd’hui, que le Cadre Permanent de Dialogue et de Concertation (CPDC) et l’Assemblée Nationale sont les lieux où s’organisent ces manœuvres de diversion.

Il est évident que les discussions, actuellement en cours au sein du CPDC, ne peuvent aboutir en l’absence d’une réelle volonté politique du pouvoir en place. Les blocages du régime RPT pour retarder les travaux et les manœuvres visant à élargir le CPDC n’ont d’autre but que de torpiller l’adoption et la mise en œuvre consensuelles des réformes politiques et de compromettre les efforts d’un règlement juste et durable de la crise togolaise.

Le régime RPT tente de se servir de l’Assemblée Nationale pour imposer à l’opposition parlementaire ce qu’il ne peut obtenir d’elle au CPDC. En effet, pendant que les discussions se poursuivent dans ce cadre et que les points d’accord et de désaccord sont sensés avoir été transmis au chef de l’Etat à qui il revient, conformément au Règlement Intérieur du CPDC, de trouver un consensus avec les responsables des partis politiques, le même Chef de l’Etat fait convoquer par l’Assemblée Nationale, comme l’y autorise la Constitution, une session extraordinaire pour l’adoption d’un projet de loi portant modification de l’article 21 du Code Electoral. Cette modification a pour objet la reconduction de la CENI de 2007 dont le mandat a expiré depuis plus d’un an.

L’opposition parlementaire (UFC, CAR) a décidé de ne pas s’associer à une manœuvre qui constitue un coup de force contre le CPDC et la transparence des élections. Elle s’est retirée de la Conférence des Présidents du mardi 24 mars 2009 et ne prend pas part à la session extraordinaire de l’Assemblée Nationale ouverte le jeudi 26 mars et qui aboutira le 31 mars 2009, selon le programme établi, à l’adoption en plénière, de la loi portant modification de l’article 21 du Code Electoral.

Fidèle à sa pratique permanente du double langage et de duplicité, le régime RPT tente d’imposer, une CENI aux ordres, en évoquant la pression de la communauté internationale pour la révision rapide de la liste électorale. Dans la réalité, la stratégie consiste à créer des blocages pour invoquer des problèmes de délais permettant d’organiser les élections dans la précipitation et la confusion. Le régime en place ne peut ignorer que nul ne peut se prévaloir des ses propres turpitudes.
L’UFC rappelle qu’elle n’a de cesse, dès le lendemain des élections législatives d’Octobre 2007, d’appeler les autorités togolaises à l’adoption et à la mise en œuvre sans délai des réformes politiques.

Malgré notre bonne volonté et les efforts consentis pour prévenir les blocages et aplanir les difficultés dans un cadre de discussions appropriées, force est de constater qu’aucun progrès n’a été enregistré jusqu’à présent.

L’UFC met en garde le chef de l’Etat contre les conséquences de ces blocages organisés à dessein par le parti au pouvoir. L’Union des Forces de Changement se verra contrainte de quitter le processus de sortie de crise en cours et d’appeler les populations à empêcher par tous les moyens une énième mascarade électorale, si le RPT persiste dans sa logique de fraudes.

L’UFC exhorte les populations togolaises à rester constamment vigilantes et mobilisées pour faire échec à l’imposture, aux intimidations et autres manœuvres sordides orchestrées par le RPT en vue de les détourner du véritable changement indispensable à l’amélioration de leurs conditions de vie.

Pour le Bureau national,

Le Vice-Président


Patrick Lawson.

 

© Copyright UFC

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
lundi
25 septembre 2017
Lomé 23°C (à 05h)