Présidentelle 2003

Communiqué du gouvernement américain suite à l’élection présidentielle du 1er juin 2003

par Ambassade des Etats-Unis, Lomé, Togo , le 7 juillet 2003, publié sur ufctogo.com

Le Togo n’a pas facilité la présence d’observateurs ayant une réputation établie comme observateurs objectifs dans l’observation des élections démocratiques, ce qui rend difficile d’établir la crédibilité de cette élection.

 

Togo’s presidential election was held on June 1 and on June 12 the Constitutional Court declared that President Eyadema won. We congratulate the Togolese people for voting in a peaceful, responsible manner.

The United States has long been a proponent of greater democracy in Togo. Last fall the United States Government called on President Eyadema to honor his pledge of 1999 and prepare his government for a transition to new leadership in 2003. After it was clear that President Eyadema would run, we encouraged the government to allow credible international observers and urged the government to hold the election in a transparent manner, to ensure that it was free and fair. Unfortunately, Togo did not facilitate the presence of observers with long-established reputations as objective monitors of democratic elections and this makes it difficult to establish the credibility of the election.

Since the election, several important problems have come to our attention. There appears to have been considerable difficulty in obtaining registration cards in some locations, and in the end many people could not vote because they were unable to obtain their cards. There have been numerous reports of other election irregularities, and these are worthy of careful, open and objective investigation. Regrettably, the manner in which the Independent Electoral Commission and the Constitutional Court addressed the formal complaints filed was not transparent, making it difficult for many voters to judge for themselves the integrity of Togo’s electoral system.

As a matter of long-standing policy, the United States does not favor any political leader or party in Togo. Its concern is rather for the democratic process. It will continue to encourage full democracy in Togo and urges all Togolese to work peacefully towards this goal.

(Version Française)

L’élection présidentielle du Togo a eu lieu le 1er juin et le 12 juin la Cour Constitutionnelle a déclaré le président Eyadèma vainqueur. Nous félicitons le peuple Togolais pour avoir participé au vote de façon pacifique et responsable.

Les Etats-Unis d’Amérique ont toujours été en faveur d’une plus grande démocratie au Togo. L’année dernière, le gouvernement américain a lancé un appel au président Eyadèma pour qu’il honore sa parole de 1999 et prépare son gouvernement pour une transition vers l’alternance en 2003. Quand ce fut évident que le président Eyadèma allait se représenter, nous avons encouragé le gouvernement à permettre la supervision des opérations par des observateurs internationaux crédibles et l’avons exhorté à organiser l’élection de manière transparente afin de s’assurer qu’elle est libre et équitable. Malheureusement, le Togo n’a pas facilité la présence d’observateurs ayant une réputation établie comme observateurs objectifs dans l’observation des élections démocratiques, ce qui rend difficile d’établir la crédibilité de cette élection.

Depuis cette élection, de nombreux problèmes importants ont été constatés. Il semble que dans certaines localités, il y a eu des difficultés considérables pour obtenir les cartes d’électeurs, et en fin de compte, plusieurs personnes n’ont pas pu voter parce qu’elles n’ont pas pu obtenir leurs cartes. Il y a eu plusieurs rapports sur d’autres irrégularités électorales et elles méritent une investigation sérieuse, transparente et objective. Malheureusement, la manière dont la Commission Electorale Indépendante et la Cour Constitutionnelle ont traité les recours formels n’était pas transparente, ce qui rend difficile, pour de nombreux électeurs, de se faire une opinion sur l’intégrité du système électoral togolais.

Selon la ligne politique suivie depuis longtemps, les Etats-Unis ne favorisent aucun leader ou parti politique au Togo. Notre préoccupation concerne plutôt le processus démocratique. Nous continuerons à encourager une démocratie totale au Togo et exhortons tous les Togolais à œuvrer de façon pacifique en vue de parvenir à cet objectif.

Embassy of the United States of America, Lomé, Togo

 

© Copyright Ambassade des Etats-Unis, Lomé, Togo

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
lundi
27 mars 2017
Lomé °C (à 0h)