Communiqué

Communiqué de la Fédération UFC d’Assoli

par UFC Fédération d'Assoli , le 8 novembre 2009, publié sur ufctogo.com

Réaction de la Fédération UFC d’Assoli suite aux précisions apportées par le Président National de l’UFC G. Olympio à propos de l’interview à RFI par le journaliste Alain Foka le jeudi 15 octobre 2009.

 

Le dimanche 8 novembre 2009, la Fédération de l’UFC Assoli a reçu au domicile du Président d’honneur la visite d’une délégation composée de l’Honorable Député FOFANA Bakalawa, de Messieurs BANNA Tcha-Mollah et Mama Seïdi respectivement Président et Vice-Président de l’UFC Tchaoudjo. Ils sont porteurs de la Réponse de l’UFC aux manoeuvres de manipulation des populations d’Assoli par le RPT.

Après avoir pris connaissance de la lettre-réponse de l’UFC aux manoeuvres de manipulation des populations d’Assoli par le RPT, la Fédération d’Assoli déclare ce qui suit :

1- La Fédération d’Assoli ne se laissera pas divertir par les manipulations électoralistes du pouvoir RPT.

2- La population d’Assoli n’a constaté qu’une simple réunion du Préfet et des six chefs de Canton de la préfecture a abouti à la signature d’un document envoyé à la presse privée.

3- A cet effet, la population d’Assoli estime que le contenu du dit document n’engage que les signataires.

4- M. G. Olympio ne peut jamais porter atteinte à l’image de la préfecture d’Assoli dont les populations ont apporté une immense contribution à l’émancipation du peuple togolais depuis la période coloniale.

5- Par contre, c’est le pouvoir en place qui a contribué activement à ternir l’image de la préfecture d’Assoli, à savoir :

- Réduction de la superficie territoriale de la préfecture d’’Assoli qui s’étendait jusqu’à la rivière KARA, après l’avoir retirée de sa Région-mère (Région Centrale) pour la rattacher à la Région Kara.

- Dans le domaine des infrastructures, le pouvoir en place nous avait refusé la construction d’un lycée, d’un hôpital digne de ce nom.

- Même à l’heure actuelle, les locaux abritant les quelques services administratifs au chef-lieu de la Préfecture sont baillés tels que : la Gendarmerie Nationale, le Commissariat de Police, le Tribunal de Première Instance, l’Inspection de l’Enseignement du Premier Degré, l’Agence Togolaise de Presse (ATOP), le Service des Affaires Sociales, le Service des Eaux et Forêts, etc...

Au vu de tout ce qui précède la population d’Assoli se pose la question de savoir si Bafilo a l’allure d’une ville ?

Entre la déclaration de G. Olympio et le pouvoir en place, qui a proféré les insultes à l’égard de la population d’Assoli ?

Enfin, ces manoeuvres grossières sont très loin de nous détourner de notre objectif qui est le vrai changement pour tous.

La population souhaite vivement l’arrivée du Président National dans la Préfecture d’Assoli.

Fait à Bafilo le 8 novembre 2009,

Pour la Fédération d’Assoli

Le Président.

ABOKO Tchamollah


Lire aussi : le communiqué du Bureau National

 

© Copyright UFC Fédération d'Assoli

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
dimanche
26 mars 2017
Lomé °C (à 0h)