Appel

Communiqué de la Communauté Togolaise aux USA.

par 8 organisations signataires , le 15 avril 2004, publié sur ufctogo.com

Nous, membres de la communauté togolaise aux U.S.A., et signataires de ce communiqué, tenons à exprimer notre vive indignation et grande inquiétude devant la dégradation continue de la situation politique, sociale, et économique de notre cher pays.

 

Qu’il nous soit permis de rappeler que le Togo représente aujourd’hui l’un des rares pays du monde où les libertés individuelles continuent d’être bafouées dans la plus grande impunité et sous le regard complice de la communauté internationale. En effet, le régime du Monsieur Gnassingbé Eyadéma en place depuis presque quarante ans, responsable de la souffrance des populations togolaises, continue de bénéficier du soutien déclaré de certaines puissances économiques comme la France.

Il faut souligner ici que la situation économique dans laquelle se trouve notre pays n’est pas due aux sanctions économiques imposées par l’Union Européenne et les Etats-Unis. Au contraire, ces sanctions ont poussé le gouvernement togolais à accepter certaines réformes politiques qui, si elles avaient été appliquées jusqu’au bout, auraient définitivement engagé le Togo sur la voie de la démocratie. Malgré ces sanctions économiques, le gouvernement de Monsieur Gnassingbé Eyadéma n’a pas renoncé á la répression de la population, aux violations des droits de l’homme et de la liberté d’expression, à la dilapidation incontrôlée des ressources naturelles du Togo, aux trucages massifs et systématiques des élections présidentielles et législatives. Plus d’une centaine de Togolais sont détenus et torturés dans des camps militaires depuis les élections de Juin 2003 jusqu’aujourd’hui. Un bon nombre sont portés « disparus ». L’insécurité permanente et le délabrement de plus en plus prononcé de la situation économique expliquent les immenses exodes des populations vers l’extérieur.

Pour ces raisons, nous lançons un appel à l’Union Européenne à ne pas reprendre la coopération économique avec le gouvernement Togolais. Quarante années de dictature est une aberration que nul ne doit tolérer aujourd’hui dans le monde. Nous demandons des élections présidentielles transparentes avec la participation des institutions internationales.

A la France et en particulier au Président Chirac, nous demandons un arrêt immédiat de toute coopération avec le régime Eyadéma. Le peuple togolais a besoin, comme le peuple français, de liberté et la France du Président Chirac ne saurait l’en priver pour longtemps encore.

Aux dirigeants de l’opposition, nous demandons de ne pas répéter les erreurs du passé. Nous sommes opposés á toute forme de cohabitation avec le régime Eyadéma. Nous mettons en garde ceux qui ne cessent de viser le poste de Premier Ministre ou de membre d’un quelconque gouvernement avec Eyadéma.

A nos compatriotes au Togo et á travers le monde entier, nous voulons réitérer que le Togo appartient á tous les Togolais. Nous vous invitons à continuer la lutte pour un meilleur avenir de notre pays.

Finalement, à l’endroit de la Communauté Internationale, nous exhortons tous les hommes et femmes de bonne volonté à aider le Togo à se libérer de la dictature. Le régime Eyadéma est une honte pour l’humanité.

Fait aux USA, ce 15 Avril 2004.

Les organisations signataires :
- ABLODE
- C.P.T.O.
- Front Des Togolais Pour la Démocratie
- Front Patriotique Pour la Démocratie
- MOTADE
- North American Convention for Togo
- Togo Relief Funds
- UFC-USA

 

© Copyright 8 organisations signataires

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
dimanche
28 mai 2017
Lomé 27°C (à 07h)