Aide aux Réfugiés

Communiqué de la Commission Européenne en forme de mise au point

par La rédaction UFCTOGO.COM , le 2 juillet 2005, publié sur ufctogo.com

Ainsi que nous l’avions indiqué dans une précédente livraison, Edem KODJO, l’ancien baron du RPT, devenu opposant occasionnel et revenu au bercail servir le fils de son ancien maître, ne recule devant aucun artifice et mensonges pour faire croire qu’il peut contribuer à régler la crise togolaise.

 

La grande affaire d’Edouard KODJO est de renouer avec l’Union européenne et, par suite avec le FMI et la Banque Mondiale. Cette tâche est hors de sa portée, puisqu’il n’a aucune légitimité au Togo et ne bénéficie pas de la confiance des Togolais dans leur quasi-majorité. Certes, il dispose de l’appui de Chirac. Mais ce pari est mauvais, car pour ce qui est du destin de son mentor, on voit ce qu’il en est.

Outre l’économie mafieuse, le Togo a besoin de l’aide extérieure pour se développer voire survivre. Elle est même vitale. Mais, il n’est pas question pour nos partenaires de donner un sou à des prédateurs. Les dirigeants togolais ont une mauvaise réputation. Personne ne leur fait confiance hors d’Afrique.

A lire avec attention le communiqué publié par la Commission européenne, on réalise la défiance de cette institution à l’égard des hommes au pouvoir au Togo.

Référence : IP/05/827 Date : 01/07/2005

Bruxelles, le 1 juillet 2005

Aide humanitaire : la Commission alloue €1,05 million pour les réfugiés Togolais au Bénin

Suite aux violences qui ont affecté le Togo à l’occasion de l’élection présidentielle, plus de 20 000 personnes ont fui vers le Bénin. Pour faire face aux besoins de ces réfugiés togolais, la Commission vient de débloquer €1,05 million d’aide humanitaire via son département d’aide humanitaire (ECHO) placé sous la responsabilité du Commissaire Louis Michel. Cette aide sera mise en œuvre parle Haut commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (HCR). Elle couvrira les besoins actuels des réfugiés, en particulier par une aide alimentaire et en produits de première nécessité.

Les violences qui ont marqué l’élection présidentielle du 24 avril 2005 au Togo a entraîné le déplacement de milliers de personnes à l’intérieur du pays ainsi que l’exode de nombreux togolais cherchant refuge dans les pays voisins.

Au Bénin, les premiers mouvements de réfugiés ont été enregistrés dès l’annonce des élections. A ce jour, 20.850 personnes (dont environ 8.000 enfants) sont réfugiées pour la plupart dans des communautés béninoises, et près de 7.400 personnes sont installées dans des camps à Comé et à Lokossa.

L’aide humanitaire de la Commission est destinée à couvrir les besoins de ces réfugiés en terme d’aide alimentaire, d’accès à l’eau et aux services d’assainissement, de fourniture d’abris temporaires et de biens de première nécessité, des soins de santé primaire et d’appui psychosocial aux personnes les plus vulnérables. L’aide servira également à assurer le rapatriement au Togo des personnes qui en font le souhait selon le principe de retour volontaire et conformément aux conventions internationales en la matière.

Les projets financés par ECHO sont mis en œuvre par ses partenaires, agences internationales et ONG établies sur le terrain. Au Bénin, cette aide va être mise en oeuvre par le Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (HCR) au bénéfice direct des réfugiés togolais.

ECHO continue de suivre l’évolution de la situation humanitaire de terrain et adaptera sa réponse en conséquence.

 

© Copyright La rédaction UFCTOGO.COM

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
mardi
17 octobre 2017
Lomé 26°C (à 06h)