Communiqué

Communiqué Relatif à la célébration du 27 Avril 2009

par UFC , le 28 avril 2009, publié sur ufctogo.com

 

Le Président National de l’Union des Forces de Changement (UFC), M. Gilchrist Olympio, se réjouit de la grande mobilisation des militants, sympathisants et des populations de Lomé et ses environs, mobilisation qui a permis de célébrer avec enthousiasme et dans la joie, la fête nationale du 27 Avril suivant le programme de l’UFC.

A tous, le Président National de l’UFC exprime, au nom du Bureau National et en son nom personnel, sa reconnaissance et ses vifs remerciements pour leur participation massive et leur contribution effective au succès éclatant de cette célébration, malgré les tentatives du gouvernement visant à décourager l’adhésion des populations et à empêcher leur participation au programme de l’UFC.

En effet, les jours qui ont précédé les manifestations de l’UFC, le gouvernement a diffusé sur les médias d’Etat, un communiqué interdisant la marche qui, après le culte, devait conduire les participants au lieu du meeting, à la plage de Lomé. Le jour même du 27 Avril 2009, des détachements des forces de sécurité ont bloqué les itinéraires prévus. De plus, dès la sortie du culte, en exécution des instructions du gouvernement, les forces de sécurité ont lancé des grenades lacrymogènes sur les foules et jusque dans la cour de l’Eglise Méthodiste Salem du Togo, soulevant l’indignation des pasteurs et des fidèles. On déplore des blessés à qui le Président National a tenu à apporter compassion et réconfort.

L’UFC dénonce et condamne avec vigueur ces pratiques totalitaires d’un autre temps. La mesure d’interdiction de la marche est une pure violation de la loi, qui démontre que le gouvernement n’a aucune volonté de respecter les droits et libertés publics.

L’UFC appelle les populations togolaises à une vigilance accrue. Elle demeure convaincue que les populations togolaises, qui ont pris la bonne mesure de l’incapacité du gouvernement et du régime RPT à respecter les droits humains et à assurer le progrès économique et social du pays, sont déterminées à empêcher le maintien de ce pouvoir.

Fait à Lomé, le 28 Avril 2009.

Pour le Bureau National,

Le Secrétaire Général,

Jean-Pierre Fabre

 

© Copyright UFC

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
jeudi
25 mai 2017
Lomé 28°C (à 10h)