Législatives 2007

Citoyens togolais, bâtissons notre cité maintenant ou jamais.

par Fumey Combey , le 29 septembre 2007, publié sur ufctogo.com

 

Elections législatives du 14 octobre 2007 : on a voté, ils nous ont tués. Que feront-ils de nous cette fois ci ? Encore un peuple sans dignité ? Peuple togolais, à ces faits, prenons en compte la vision et les convictions de l’UFC.

Depuis le 05 février 2005, date de la mort du président-dictateur Gnassingbé Eyadema, l’espoir pour les Togolais de retrouver la voix de la démocratie et de la liberté, face aux 38 ans du régime militare et dictatorial, est bafoué. Une occasion d’appeler le peuple togolais au rassemblement mais hélas ! Le peuple togolais a vu son espoir réduit en poussière avec les violences qui ont émaillé la vie sociopolitique. Des élections organisées en toute inégalité provoquant la perte de milliers de vie et l’afflux de la population dans les pays voisins. Aujourd’hui ces réfugiés sont oubliés et abandonnés tandis qu’un nouveau président-dictateur du clan Gnassingbé est né : Faure Gnassingbé, un choix très contesté par la population togolaise. Pourquoi ? Car le parce que fait l’évidence !

Il n’y a eu aucune prise de conscience au niveau des forces de l’ordre alors que celles-ci sont appelées à protéger la population. Plusieurs publications, rapports d’Amnesty International, et associations confirment que l’impunité et l’injustice règnent toujours au Togo. Après plusieurs négociations pour que le Togo retrouve la voix de dignité démocratique, un accord a été signé en Août 2006 : APG (Accord Politique Global). Un gouvernement d’union nationale a été mis en place avec tout ce que cela ne comporte. Un gouvernement très peu accepté par la population togolaise mais nous n’avons toujours pas le choix. Il faut accepter l’inacceptable car on est en face à des contraintes.

Les élections législatives du 14 octobre 2007 sont le tout dernier espoir pour le peuple togolais car respecter la constitution nationale togolaise est le choix du peuple. Tous les partis politiques seront au rendez-vous. Participer à ces élections législatives et avoir une majorité à l’Assemble c’est une très bonne chose. Mais profiter de celle-ci pour cautionner à certaines votations passives comme cela se passe malheureusement aujourd’hui. Cautionner la votation de certaines lois qu’à leur faveur est de mauvaise foi car quand on aime son pays on ne doit pas l’entrainer à la dérive. Le Togo est à la dérive. Prendre une Constitution Nationale comme une marionnette c’est de mal considéré le peuple togolais.
Au-delà, les vols fréquents des urnes par les militaires et certaines milices montrent le cautionnement et l’agissement de ce parti, surtout ceux de ces dernières élections présidentielles qui font vivre l’effet traumatisant et rappellent certaines tracasseries à la population togolaise. Une nouvelle peur et intimidation se sentent. Qui va protéger la population togolaise ? Si déjà l’armée est au rang du parti au pouvoir. L’impunité et l’injustice seront encore plus au rendez-vous comme elles y étaient déjà ?

Nous devons remarquer que depuis toujours que ce cautionnement est de mauvaise foi ; le Togo ne va pas de l’avant et sa population est décimée par cette politique malmenée.

Aujourd’hui nous devons changer nos attitudes et de savoir ; puisse que nous aimons vraiment notre pays, nous devons réellement participer à sa bonne construction pour l’intérêt du peuple. Le rejet par le parti RPT pour la bonne résolution pour ces élections législatives montre encore les comportements indignes de ce parti. Ce qui prouve les craintes du non transparence de ces élections pour le peuple togolais. Le bon mécanisme de ces élections législatives serait de respecter la transparence des votes. C’est ce qu’exige notre parti UFC et ses profondes convictions les prouvent, ce qui résume notre vision. Respecter le vote, c’est de respecter le choix du peuple. Cette nouvelle façon serait une moralité politique et démocratique. Le rêve du peuple togolais est de voir le Togo sortir de ces crises sociopolitiques enfin t’entamer une nouvelle vie démocratique.

J’exhorte tous les partis politiques, et nos compatriotes togolaises et togolais à agir avec indulgence et bon sens pour le bon déroulement de ces élections législatives. Etre citoyen togolais c’est de remplir ces devoirs de citoyenneté en allant voter même avec tous ces intimidations qui pèsent sur vos dos. La résistance sera notre obligation car la politique de notre pays et de son peuple est enjeux. Notre pays le Togo retrouvera sa voix démocratique et sa Liberté au bout de ces élections si celle-ci se déroule dans la transparence avec toute votre active contribution et toujours comme d’habitude. Citoyens togolais, bâtissons notre cité maintenant ou jamais. L’UFC est derrière vous pour ce changement, ce qui résume sa lutte incessante et de résistance.

Ablodé, Ablodé. La lutte continue.
France, le 29 septembre 2007.
Fumey Combey.

 

© Copyright Fumey Combey

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
samedi
24 juin 2017
Lomé 26°C (à 05h)