ACP

CAR : lettre au Président de la délégation du Comité des Ambassadeurs ACP

par Comité d'Action pour le Renouveau (CAR) , le 3 juin 2004, publié sur ufctogo.com

 

JPEG - 2.6 ko

Comité d’Action pour le Renouveau (CAR)
Courriel : yagboyibo bibway.com
58, Avenue du 24 Janvier, Lomé Togo
BP. 06 - Tél : (228) 222-05-66 - Fax : (228) 221-62-54

COMMUNIQUE DE PRESSE

Le CAR tient à informer le public de la lettre ci-après qu’il a adressée ce jour à Monsieur Jacques OBIA, Président de la délégation du Comité des Ambassadeurs ACP :

« Monsieur le Président,

Lors de la conférence de presse que vous aviez tenue le lundi 31 mai à l’ Hôtel Corinthia 2 Février à l’occasion du récent séjour à Lomé de la délégation du Comité des Ambassadeurs ACP, vous avez fait des déclarations qui ont profondément choqué les Togolais.

Notre parti le Comité d’Action pour le Renouveau (CAR) trouve inadmissible que ce soit vous qui dévoiliez aux Togolais lors de cette conférence en quoi va consister le dialogue national que le Gouvernement togolais s’est engagé le 14 avril 2004 à Bruxelles, à reprendre avec l’opposition traditionnelle et la société civile.

Vous n’ignorez sans doute pas qu’en dépit de plusieurs appels qui lui ont été lancés, le Premier Ministre a jusqu’ici entretenu du mystère sur l’ordre du jour, la liste des participants, le calendrier des travaux et les autres modalités d’organisation du dialogue national.

De son côté, le Chef de l’Etat n’a levé le moindre voile sur ces diverses interrogations dans l’allocution qu’il a prononcée le 27 mai 2004 à la cérémonie d’ouverture du dialogue national.

Il a fallu votre passage à Lomé pour que les Togolais apprennent avec étonnement qu’il ne sera pas question de préparation préalable du dialogue national, que les discussions ne seront pas politiques mais techniques, sectorielles et thématiques etc. ...
Ces propos sont d’autant plus intrigants que vous étiez présent à Bruxelles lorsqu’il a été expressément mentionné dans l’engagement n° 1-1 les protagonistes au dialogue national : le pouvoir-RPT, l’opposition traditionnelle avec la participation de la société civile, sans doute pour lui faire jouer le rôle de force -tampon.

Vous convenez dans ces conditions que loin d’être des discussions purement techniques, le dialogue à reprendre n’aura de sens qu’autant qu’il permet aux protagonistes ainsi définis d’aller au fond de la grave crise qui menace les lendemains du pays.

Ce n’est pas parce que la reprise du dialogue intertogolais a été recommandée dans le cadre de l’application de l’Accord de Cotonou du 23 juin 2001 qu’il faut en banaliser l’enjeu comme vous l’aviez fait lors de votre conférence de presse.

Vous avez intérêt à relire sérieusement ce document pour éviter la confusion entre le dialogue UE-ACP dont la portée est essentiellement technique et le dialogue national, que l’engagement n° 1-1 a laissé délibérément ouvert pour permettre aux parties prenantes aux discussions de rechercher des solutions appropriées au déficit démocratique, racine de la crise socio-politique.

Si, comme ils eurent l’air de le faire croire à travers les recommandations formulées dans le rapport de leur mission de mars dernier à Lomé, les ACP ont réellement l’intention d’aider le Togo à sortir de la crise, il faut que leurs émissaires cessent de chercher à plaire au régime en place en jetant constamment de l’anathème sur l’opposition.

Le CAR pour ce qui le concerne, continuera, comme il l’a fait savoir au Premier Ministre, à s’investir pour que s’organise et se déroule un dialogue réellement crédible et efficace.

Veuillez agréer, Monsieur, l’expression de ma considération distinguée ».

Fait à Lomé, le 03 juin 2004

Pour le CAR
Le Président National,

Me Yawovi AGBOYIBO

 

© Copyright Comité d'Action pour le Renouveau (CAR)

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
mercredi
29 mars 2017
Lomé °C (à 0h)