Togo

C’est un monde : Inquiets

par Le Journal du Jeudi (Burkina) , le 14 mai 2003, publié sur ufctogo.com

 

De nombreux observateurs de la vie politique africaine sont inquiets pour l’avenir du Togo. Selon Sud Quotidien, journal sénégalais qui publie fréquemment des éditoriaux judicieux et mesurés, la nouvelle entourloupette électorale de Eyadema risque de mener son pays à des troubles conséquents. On ne peut malheureusement que souscrire à ce sombre pronostic. Eyadema a tout fait pour provoquer l’exaspération d’une opposition déjà au bord de la crise de nerfs après plus d’une décennie de bataille politique stérile.

D’abord en tripatouillant la Constitution afin de pouvoir briguer un énième mandat (on se souvient au passage qu’il avait promis de quitter le pouvoir en 2003). En commandant ensuite depuis son palais présidentiel un code électoral taillé sur mesure qui exclut de fait son principal opposant, Gilchrist Olympio.

On se demande dès lors par quel miracle des citoyens humiliés par tant de fourberie et d’arrogance ne seront pas tentés de prendre le fusil pour en finir enfin avec le dictateur de Lomé. Un tel scénario n’est bien sûr pas à souhaiter, mais force est de constater que l’ubuesque maître du Togo est en train de créer les conditions d’un conflit violent dans son pays. Et comme en Côte d’Ivoire jadis, où l’accaparement du pouvoir par une minorité et l’exclusion d’une partie de la population du jeu politique ont mené au désastre, personne ne semble aujourd’hui en mesure d’arrêter le train fou de l’affrontement. A défaut de pouvoir voter dans la liberté, les Togolais n’ont plus qu’à prier pour que la paix continue de régner dans leur pays.

RD - Le Journal du Jeudi (Ouagadougou)

 

© Copyright Le Journal du Jeudi (Burkina)

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
lundi
24 juillet 2017
Lomé 25°C (à 00h)