Politique

Bruits de bottes et de vote au Togo

par Le Canard Enchainé (France) , le 30 avril 2003, publié sur ufctogo.com

 

L’un des grands amis africains de Chirac, Gnassingbé Eyadéma, président du Togo depuis 1967, est la cible d’une campagne de dénigrement. Profitant de sa sixième candidature à l’élection présidentielle (il a cinq fois recueilli plus de 95% des voix), Amnesty International vient de publier un rapport désobligeant pour son régime.

A l’approche de l’élection, officiellement pluraliste, opposants, journalistes et dirigeants d’associations subissent, souligne Amnesty, d’incessantes intimidations policières : convocations, menaces, arrestations pour quelques heures ou quelques jours. Voire pour Marc Palanga et Mazama Katassa, deux leaders de l’UFC, parti d’opposition, tortures et détention au secret depuis plusieurs mois.

Chirac va-t-il, comme en 1999, lors du précédent rapport d’ Amnesty, crier à la « manipulation » ? Il pourrait aussi prier son ministre de la Coopération de réagir. Hélas, Pierre-André Wiltzer est très occupé par une conférence sur la francophonie et la démocratie. Elle se déroule à Brazzaville (Congo), fief du général-président Sassou N’guesso, un grand démocrate lui aussi...

Le Canard Enchainé (France)

 

© Copyright Le Canard Enchainé (France) - Visiter le site

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
mardi
30 mai 2017
Lomé 27°C (à 08h)