Cameroun

Au moins quatre morts dans des émeutes à Douala, au Cameroun

par Reuters , le 25 février 2008, publié sur ufctogo.com

 

JPEG - 19.1 ko
© Camer.be

Au moins quatre personnes ont été tuées à Douala, capitale économique du Cameroun, lorsqu’une grève des chauffeurs de taxi contre la hausse du prix des carburants a dégénéré en émeutes et scènes de pillage, rapportent policiers et témoins.

"Deux personnes ont été extraites de force de leurs véhicules et battues à mort dans le quartier de Bonaberi", a déclaré lundi un policier souhaitant garder l’anonymat.

Une troisième personne a été brûlée vive dans l’incendie d’un bâtiment administratif local et un jeune homme est mort de suffocation après avoir inhalé un excès de gaz lacrymogène, a-t-il précisé.

Selon des témoins, la police a non seulement fait usage de bombes lacrymogènes mais également tiré en l’air pour disperser des petits groupes de protestataires et de pillards, qui ont mis le feu à plusieurs stations-service.

Les chauffeurs de taxi grévistes ont brûlé des pneus et érigé des barricades en divers points, paralysant la circulation du principal port du pays, l’un des plus importants du continent.

Ces violences interviennent 48 heures après des heurts, également à Douala, entre policiers et opposants hostiles au projet du président Paul Biya, au pouvoir depuis 25 ans, de rester plus longtemps à la tête du pays. Un manifestant avait alors été tué.

 

© Copyright Reuters - Visiter le site

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
lundi
23 octobre 2017
Lomé 27°C (à 04h)