Communiqué

Appel pour la libération inconditionnelle de Jude ALEKE

par La rédaction UFCTOGO.COM , le 7 mai 2003, publié sur ufctogo.com

 

JPEG - 5.5 ko

Nous venons d’apprendre l’arrestation de Jude Prudence ALEKE, déclarant en douane de profession, militant de l’UFC, membre du bureau de l’organisation de jeunesse Nouvelle dynamique populaire (NDP) et membre du Bureau du Regroupement « Quelle solution pour le Togo ? »

Selon les informations recueillies auprès de sa famille, c’est ce mercredi 07 mai 2003, aux environs de 8 H du matin que quatre (04) individus en civil se sont présentés à la mère du camarade lui déclarant qu’ils souhaitaient voir son fils pour lui confier un dossier.

Ne se doutant de rien et croyant naïvement au motif avancé par les visiteurs, la pauvre mère a fait appeler son fils alité ce matin-là, victime d’une crise d’asthme.

A peine s’était-il présenté que, sans lui laisser le temps de s’habiller, les visiteurs, qui en fait étaient des policiers, l’embarquèrent de force, à demi-nu, dans un véhicule banalisé, immatriculé RT 2661 U et dans lequel était tapi un agent en uniforme.

Jude Prudence ALEKE est actuellement détenu, sans explication, dans les locaux de la Direction générale de la police nationale (DGPN). Il n’a rien à voir avec les incidents survenus dans certains quartiers de Lomé dans la matinée de ce mercredi 7 mai, étant malade et alité au moment où il a été enlevé par la Police, à son domicile, sans mandat d’arrêt.

Nous tenons, par le présent communiqué, à alerter l’opinion nationale et internationale sur les circonstances révoltantes de cette arrestation qui ne font que confirmer la violation permanente des droits les plus élémentaires caractérisant le pouvoir impopulaire qui écrase le peuple togolais depuis plus de 36 ans.

Nous exigeons sa libération immédiate et inconditionnelle et tenons d’avance pour responsables les autorités togolaises, de toute dégradation éventuelle de son état de santé. Nous appelons tous les démocrates, toutes les organisations qui se réclament de la défense des droits de l’Homme et de la démocratie au Togo et à l’échelle internationale à envoyer télégrammes et prises de position pour exiger sa libération à :

Mr Gnassingbé Eyadéma,
Président de la République togolaise
Palais présidentiel
Avenue de la Marina
Lomé (Togo)
Tél. : (228) 221 19 51/221 27 01/221 34 05
Fax : (228) 221 18 97/221 32 04
E-Mail : presidence republicoftogo.com

Mr Akila Esso Boko,
Ministre de l’Intérieur, de la Sécurité et de la Décentralisation
Rue Albert Sarrault
Lomé (Togo)
Tél. : (228) 221 37 72
Fax : (228) 221 36 30/222 16 96
E-Mail : info republicoftogo.com

Fait à Lomé, le 07 mai 2003

 

© Copyright La rédaction UFCTOGO.COM

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
dimanche
23 avril 2017
Lomé 31°C (à 15h)