Communiqué

Appel à une marche pacifique de protestation samedi 18 décembre 2004

par UFC , le 9 décembre 2004, publié sur ufctogo.com

 

JPEG - 4.6 ko

Appel à une marche pacifique de protestation contre la hausse abusive du prix des produits pétroliers.

Par arrêté du Ministre du commerce en date du 1er décembre 2004 le Gouvernement a procédé à la hausse des prix à la pompe des 4 variétés de produit pétrolier, à raison de 54,69 F CFA pour l’essence super, 64,53 F pour l’essence ordinaire, 69,54 F pour le pétrole et 109,82 F pour le gas-oil.

Le Gouvernement a déclaré que ces augmentations sont dues aux fluctuations des cours des produits pétroliers sur le marché international.

Or, à l’examen des composantes des nouveaux prix, on constate qu’au-delà de la prise en compte des marges de variation du coût à l’importation des produits pétroliers, le Gouvernement a davantage cherché à renflouer les caisses et les poches de l’Etat par des aggravations surprenantes des taxes fiscales et parafiscales afférentes aux produits pétroliers.

La plus scandaleuse de ces aggravations concerne la taxe dénommée « TVA au cordon douanier ». Cette taxe a été en effet portée :

- de 1F à 61F par litre de pétrole, soit une augmentation 5885% !!!

- de 6F à 65F par litre de gas-oil, soit une augmentation de plus de 897% !!!

- de 22F à 62F par litre d’essence ordinaire, soit une augmentation de plus de 172% !!!

- de 31F à 63F par litre d’essence super, soit une augmentation de plus de 100% !!!

Ces impôts indirects aggravés qui s’évaluent annuellement à des dizaines de milliards de FCFA sont sans rapport avec les variations des cours mondiaux des produits pétroliers et constituent en réalité un de ces « rackets fiscaux » par lesquels l’Etat s’emploie à contourner les effets de la suspension de la coopération pour cause de déficit démocratique.

De tels nouveaux impôts sont d’autant plus inadmissibles qu’ils interviennent dans un contexte socioéconomique où la performance des opérateurs économiques et le pouvoir d’achat des populations urbaines et rurales ont atteint un niveau de chute sans précédent, les salaires des fonctionnaires étant notamment demeurés bloqués depuis plus d’une décennie.

C’est pourquoi le CAR, le PSR, l’UDS-Togo et l’UFC appellent les travailleurs et populations de la Commune de Lomé et des localités voisines à participer massivement à une marche pacifique de protestation qu’ils organisent le samedi 18 décembre 2004 à partir de 8 heures suivant l’itinéraire ci-après pour demander au gouvernement d’abroger les majorations apportées aux taxes fiscales et parafiscales afférentes aux produits pétroliers par le biais de l’arrêté du 1er décembre 2004 portant hausse du prix des carburants à la pompe.

Itinéraire : départ de Château d’eau de Bè, Boulevard Houphouët-Boigny, Boulevard Circulaire, Fontaine lumineuse, Avenue de la Libération, Boulevard de la République, Boulevard Circulaire, meeting au stade de Béniglato (Terrainvi).

Fait à Lomé, le 09 décembre 2004

Ont signé

- Le CAR : Me AGBOYIBO
- L’UDS-Togo : E.TCHAGOLE
- Le PSR : Me T. ABI
- L’UFC : E. AKITANI-BOB

 

© Copyright UFC

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
mardi
27 juin 2017
Lomé 26°C (à 10h)