NORAT

Alternance irréversible !

par N.O.R.A.T. , le 3 novembre 2003, publié sur ufctogo.com

Monsieur Gilchrist Olympio, Président de l’Union des forces pour le changement (U.F.C.), est le Chef de l’Opposition démocratique au Togo. Tel est le sens de l’invitation officielle de M. Olympio, à Bruxelles, pour soumettre ses propositions de politiques et de stratégies permettant de remettre le Togo à flot.

 

Tel est également le langage signifiant que l’Union européenne (U.E.) adresse aux formations politiques togolaises, à l’opinion publique européenne et à la Communauté internationale. Tel enfin est l’enjeu de l’actualisation des structures d’opportunité politique de l’U.E., pour le Togo.

N.O.R.A.T. (Nouvel Observatoire des Réalités Africaines et Togolaises) salue de vives voix la démarche politique de l’Union européenne. Opposition Togolaise, saluez vous aussi l’initiative de l’U.E., qui vient au secours des populations du Togo et de votre enlisement, en vous indiquant l’ethos de l’alternative. Prenez acte de la main tendue, pour vous sortir de vos infirmités et maladresses. Faites preuve de maturité politique.

La proposition de M. Olympio, de former un gouvernement, incluant tous les partis qui aspirent également au changement, est salutaire. La stratégie de l’inclusion énoncée par l’U.F.C., parti accrédité de la souveraineté populaire, le 1er juin 2003, traduit une vision pertinente du changement. Ce corpus apparaît comme le terreau devant permettre d’inverser les tables de valeur d’Ancien Régime, de promouvoir l’État de droit démocratique et d’engager les institutionnalisations indispensables à la poursuite du bien commun et l’allocation transparente des ressources.

Le peuple souverain a confirmé la primauté politique de l’U.F.C./P.F.C., dont sera issu le prochain Premier Ministre du Togo. En effet c’est parce que l’U.F.C./P.F.C. a remporté les élections de juin 2003, que sa proposition d’un Gouvernement ouvert à tous les partis recherchant l’alternance, est politiquement soutenable. Toutes ou antérieures propositions superfétatoires, sont détestables, parce que relevant du clientélisme, de la corruption morale et de la simple manipulation.

N.O.R.A.T. attire l’attention des factionnaires (P.S.R. - Rénovateurs/ C.P.P. / Bâtir le Togo / C.T.R., etc.) et rappelle que la politique consiste dans l’action, notamment l’initiation des répertoires d’action crédibles. C’est toujours contre-productif de se définir par la négative. Seul les pré-pubères et les adolescents passent tout le temps à dire NON.

Le gouvernement en place à Lomé doit changer, pour que les réfugiés togolais retournent chez eux, sur « La Terre de nos Aïeux ». En Europe, les lois sur les Etrangers, l’Asile et les personnes déplacées ne permettent pas de garder trop longtemps les non-communautaires. Il y a une limite, un seuil à toutes choses. Personne ne peut outrepasser indéfiniment les valeurs de la démocratie représentative. La dictature personnelle, à Lomé, a sans doute bien compris le langage de l’Union européenne.

Genève, Suisse, 3 novembre 2003

N.O.R.A.T. (Nouvel Observatoire des Réalités Africaines et Togolaises)

 

© Copyright N.O.R.A.T.

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
lundi
29 mai 2017
Lomé 27°C (à 01h)