Economie

812 milliards de dette : l’économie togolaise et la mission du FMI

par UFCTOGO.COM , le 12 novembre 2006, publié sur ufctogo.com

Une mission de FMI a visité Lomé pour discuter des réformes économiques et politiques et pour négocier un programme de suivi de celles-ci.

 

Selon les principaux indicateurs macroéconomiques publiées en avril dernier par l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), le taux de croissance du Produit intérieur brut (PIB) est tombé à 1% en 2005 contre 4,2% en 2004.
L’inflation moyenne a quant à elle atteint 6,8% en 2005 contre 0,4% en 2004.
L’encours de la dette extérieure est passé de 781 milliards de F.CFA (1,19 md Euros) en 2004 à 812 milliards (1,237 md Euros) en 2005, selon les mêmes estimations de l’UEMOA.
Le phosphate, le coton, le café et le cacao, qui procurent traditionnellement la majorité des ressources du Togo, n’ont pas réussi à doper les performances macroéconomiques.
La production cotonnière s’est stabilisée ces trois dernières années à 176.000 tonnes, tandis que celles de café et de cacao ont considérablement chuté.
Au plan social, les fonctionnaires accusent trois mois d’arriérés de salaire entre 1999 et 2000, selon les organisations syndicales.

L’économie togolaise est en mauvaise posture. Elle souffre tout simplement de la mauvaise gouvernance et des prédateurs qui ont capté à leur profit toutes les ressources du pays. Dans le contexte politique actuel, un redressement de l’économie togolaise reste illusoire.

La rédaction


Déclaration de la mission du FMI au Togo
Communiqué de presse No. 06/248
9 novembre 2006

La déclaration suivante a été publiée ce jour à Lomé par Koffi Yao, le représentant résident du Fonds monétaire international(FMI) au Togo, suite à la visite d’une mission du FMI dirigé par M. Christian Mumssen :

« Une mission de FMI a visité Lomé pour discuter des réformes économiques et politiques et pour négocier un programme de suivi de celles-ci (Staff monitored Program-SMP).

La mission a rencontré le Président Faure E. Gnassingbé et le premier ministre, M. Yawovi Agboyibo. Elle a eu des discussions constructives avec le ministre des finances, du budget et des privatisations, M. Payadowa Boukpessi ; le ministre de l’économie et du développement, M. Daniel Kloutse ; le directeur national de la BCEAO, M. Ayéwanou Gbeasor ; et d’autres fonctionnaires de faut niveau du gouvernement. La mission a également rencontré des parlementaires ainsi que des bailleurs de fonds.

« Cette visite du FMI a eu lieu sur fond du climat qui a suivi l’accord politique intervenu entre les partis politiques et la société civile, le 20 août 2006, et la formation d’un gouvernement d’unité nationale.

La mission accueille favorablement l’engagement des autorités pour impulser des réformes économiques et structurelles afin de favoriser une plus forte croissance et une réduction de la pauvreté.

En particulier, les autorités ont souligné leur détermination pour mettre en application et faire aboutir le programme de référence avec pour objectif de maintenir la stabilité macro-économique, de renforcer la gestion fiscale, et de renouer les relations avec les institutions financières internationales et les donateurs bilatéraux.

« Les autorités et la mission du FMI ont conclu un programme de suivi d’une durée de neuf mois, sur la période allant du dernier trimestre 2006 au premier semestre 2007. Le programme incorpore des engagements en ce qui concerne la gestion des dépenses publiques, la réforme du secteur de coton et du secteur bancaire. Il inclut également des arrangements sur les propositions du gouvernement pour le budget 2007, qui vise à maintenir la stabilité macro-économique et à renforcer la bonne gouvernance, avec une attention particulière à l’infrastructure et aux besoins sociaux de la population.

« La mission a réitéré la disponibilité du FMI pour soutenir le Togo dans ses efforts pour améliorer la croissance économique et réduire la pauvreté par le biais d’une politique économique saine, une aide externe plus élevée et la réduction de la dette, ce que les autorités considèrent comme des éléments-clés de leur stratégie à moyen terme.
« La mission voudrait remercier les autorités de leur accueil chaleureux, du dialogue constructif et de leur collaboration étroite. »


Lire aussi : Les activités et le rôle du FMI


 

© Copyright UFCTOGO.COM

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
dimanche
26 mars 2017
Lomé °C (à 0h)