DEPECHE

Togo : Quatre candidats en course pour la présidence de la FTF

Le 3 janvier 2007, publié sur ufctogo.com

Quatre candidats sont désormais en course pour la présidence de la FTF. Le candidat Lawson Gallus qui portait la liste à cinq vient de démissionner pour briguer un poste de conseiller du bureau. Aveu de faiblesse face aux autres candidats ou manœuvre stratégique ? Mystère !

Moins d’une semaine avant l’élection tant attendue d’un nouveau président de la Fédération Togolaise de Football (FTF), le banquier Lawson Gallus qui briguait ce poste vient de jeter l’éponge, a appris en fin d’après midi ACP Inter de source proche de la Commission Electorale Indépendante (CEI) spécialement mise en place par la FIFA. « M. Lawson Gallus a retiré sa candidature au poste de présidence pour briguer un poste de conseiller dans le bureau de la FTF » a confié par téléphone à ACP Inter, M. Mana Palanga, Secrétaire Général de la CEI.

Le retrait de Lawson Gallus de la course survient au moment où la CEI a demandé aux candidats en lice de fournir leur Curriculum Vitae en complément des dossiers à fournir.

L’atmosphère demeure tendue dans cette affaire d’élection du nouveau bureau de la FTF qui défraie la chronique depuis la crise ouverte au sein de cette fédération au lendemain des problèmes qu’a connus le Togo lors des compétitions éliminatoires de la Coupe du Monde 2006 en Allemagne.
Si Lawson Gallus retire aujourd’hui sa candidature, cela pourrait s’expliquer sous deux angles.

D’abord, le banquier visiblement en mauvaise posture par rapport aux autres richissimes et puissants candidats, a trouvé judicieux de s’éclipser pour garder, malgré tout, une place dans le bureau de la fédération. Ses ex-challengers, Rock Gnassingbé sortant, le richissime homme d’affaire Tata Avlessi, l’expérimenté Auguste Sagbo et l’ex-Premier Ministre Agbéyomé Kodjo, ont déjà fait des démonstrations de force sur le terrain en organisant des pompeuses rencontres de presse et des déclarations faramineuses sur les médias.

L’autre raison peut être que Lawson Gallus se retire en faveur d’un autre candidat, à qui il voudra transmettre des voix qu’il aurait pu obtenir. Les rumeurs courent qu’il soutient en sourdine le président sortant de la FTF Rock Gnassingbé qui est aussi en très mauvaise position pour sa gestion calamiteuse de la Fédération lors de son deuxième mandat.

Cette démission sur fond de suspicion ouvre les vannes d’un probable jeu d’alliances auquel pourront avoir recours les candidats à la présidence de la FTF pour obtenir le poste.

Le renouvellement du bureau se fera en un congrès ordinaire le 09 janvier 2007, à la fin du mandat du bureau sortant dirigé par le lieutenant-Colonel Rock Gnassingbé. Cette élection qui préoccupe le public sportif togolais et international devra régler une fois pour toute, la crise profonde que traverse la FTF.

Suite aux soupçons concernant l’opacité dans l’organisation des précédentes élections à la FTF, La FIFA a, elle-même, mis en place une Commission Electorale Indépendante dirigée par le vice président de la CAF, le Général Séyi Mémène pour garantir la transparence du scrutin.

Par Carlos KEITH’S - ACPINTER

© Copyright ACPINTER

Dépêches suivantes

Dépêches précédentes

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
samedi
18 novembre 2017
Lomé 26°C (à 05h)