DEPECHE

Togo : Faure Gnassingbé confirme la présidentielle pour le 28 février

Le 31 décembre 2009, publié sur ufctogo.com

Le président togolais Faure Gnassingbé a confirmé mercredi soir la tenue de la présidentielle le 28 février 2010, date proposée par la Commission électorale nationale indépendante (Céni), a-t-on appris jeudi de source officielle.

"Le corps électoral est convoqué le dimanche 28 février 2010 pour l’élection présidentielle. Les bureaux de vote sont ouverts de 7H00 à 17H00 (heure locale et GMT)", indique un décret présidentiel lu sur les médias d’Etat.

Le décret a fixé la caution à verser par les candidats à 20 millions de F.CFA. (30.489 euros). "Dans le cas où le candidat obtient au moins 5% des suffrages exprimés, ce cautionnement lui est remboursé sans délais dès la proclamation des résultats", souligne le décret.

Pour la présidentielle d’avril 2005, la caution avait été fixé" à 10 millions de F.CFA (15.245 euros).

Selon la Constitution togolaise modifiée en 2002 par le Parlement, l’élection a lieu au scrutin uninominal majoritaire à un tour et le président est élu à la majorité des suffrages exprimés. La classe politique est divisée depuis quelques mois sur le mode de scrutin à cette présidentielle.

Les deux poids lourds de l’opposition : l’Union des forces de changement (UFC) de Gilchrist Olympio et le Comité d’action pour le renouveau (CAR) de Yawovi Agboyibo, soutenus par d’autres partis d’opposition, réclament un scrutin uninominal à deux tours, ce que rejette le Rassemblement du peuple togolais (RPT, au pouvoir).

Le facilitateur du dialogue intertogolais, le président burkinabè Blaise Compaoré a, lors d’une discussion avec les acteurs politiques togolais le 27 décembre à Ouagadougou, préconisé que cette présidentielle se déroule en un seul tour, ce qu’a rejeté l’opposition.

D’autres personnalités, dont l’homme d’affaires Nicolas Lawson, défait en 2003 et 2005, et l’homme politique franco-togolais Kofi Yamgnane, ancien secrétaire d’Etat du président français François Mitterrand, ont annoncé leur candidature à l’élection présidentielle.

L’actuel président Faure Gnassingbé, fils du général défunt Gnassingbé Eyadéma qui a dirigé le Togo de 1967 à 2005, ne s’est pas encore déclaré.

© Copyright AFP

Dépêches suivantes

Dépêches précédentes

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
mardi
27 juin 2017
Lomé °C (à 0h)