DEPECHE

Togo : Dissolution d’un parti d’opposition

Le 26 juin 2010, publié sur ufctogo.com

Le Tribunal de première instance de Lomé a prononcé vendredi la dissolution de l’Organisation pour bâtir dans l’unité un Togo solidaire (OBUTS), un parti d’opposition dirigé par l’ex-Premier ministre, Messan Agbéyomé Kodjo, pour "violation de la Charte des partis politiques", a constaté la PANA.

Le Tribunal a agi sur plainte de cadres de ce parti exclus ou démissionnaires.

Selon la Justice, suite à l’exclusion et à la démission de certains cadres de cette formation politique, celle-ci ne fonctionne plus conformément aux lois en vigueur définies dans la Charte des partis politiques.

Les sept membres fondateurs exclus ou ayant démissionné ont estimé que, suite à leur départ, le parti ne respectait plus le quorum des deux tiers de représentation nationale des ethnies du pays.

Les dissensions sont apparues au sein de OBUTS au lendemain de l’élection présidentielle du 4 mars dernier, lorsque s’est posée la question de la participation ou non de cette formation au gouvernement.

Mécontents d’être exclus du parti, les partisans de la participation au gouvernement ont saisi la justice qui vient de trancher en leur faveur.

Désormais, il est interdit à Messan Agbéyomé Kodjo ou à toute autre personne d’utiliser le sigle, le logo et les emblèmes du parti OBUTS.

On rappelle lors de la présidentielle dernière, Messan Agbéyomé Kodjo était arrivé en 4ème position avec 0,85 pour cent des suffrages.

Panapress (Lomé, Togo)

© Copyright PANA

Dépêches suivantes

Dépêches précédentes

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
mercredi
26 juillet 2017
Lomé 25°C (à 20h)