DEPECHE

Côte d’Ivoire : début lundi de la vérification de la liste électorale provisoire

Le 20 juin 2010, publié sur ufctogo.com

La gestion du contentieux de l’inscription sur la liste électorale provisoire en Côte d’Ivoire démarra lundi, en prélude à l’élection présidentielle dont la date reste indéterminée après plusieurs reports depuis 2005, selon un communiqué officiel.

"Cette vérification de la liste électorale provisoire dite ’liste blanche’ de 5,3 millions de personnes démarre dès le lundi 21 juin 2010", indique un communiqué de la Primature transmis samedi.

Selon le texte, "la vérification portera sur les pétitionnaires croisés positivement par ascendance, présents sur la liste électorale provisoire dite + liste blanche+, par rapprochement avec des informations d’état civil".

"Les populations concernées par cette opération n’auront pas à se déplacer", précise le communiqué, contrairement au "précontentieux" sur la "liste grise" clos le 25 mai et qui devait permettre à 1,03 million de personnes de valider leur statut d’Ivoirien pour figurer sur la liste électorale.

La vérification de la "liste blanche" sera "coordonnée" par le cabinet du Premier ministre et conduite selon "une méthodologie ayant abouti à la rédaction d’un guide technique opératoire" adopté par toutes les structures impliquées dans le processus électoral, indique le communiqué.

Elle sera menée au niveau local par 79 comités départementaux de vérification central dont 10 à Abidjan et au niveau central par les structures techniques impliquées dans le processus électoral, en présence de représentants du camp présidentiel et des deux principaux leaders de l’opposition, mais également de la mission onusienne à Abidjan et du représentant du facilitateur dans la crise ivoirienne.

"Les résultats de cette vérification seront remis au Premier ministre. Un communiqué du Premier ministre sanctionnera la fin des travaux de vérification de la liste électorale provisoire", ajoute le communiqué.

Selon le texte, le "guide technique" a été rédigé en accord avec le président Laurent Gbagbo et après consultation des deux leaders de l’opposition, Henri Konan Bédié et Alassane Ouattara, qui "ont marqué leur accord pour cette méthode de vérification".

Cette méthodologie devrait "donner confiance et rassurer les acteurs politiques, renforcer la transparence des opérations d’identification et de processus électoral", poursuit le texte.

L’opposition et le camp présidentiel étaient divisés sur la reprise du contentieux électoral suspendu en janvier à la suite de violentes manifestations de l’opposition pour dénoncer des radiations de la liste électorales de personnes accusées de fraude par le tribunal sur saisine des partisans du président Laurent Gbagbo.

Début mai, l’opposition avait rejeté la reprise du contentieux électoral sous la conduite du Premier ministre estimant que la création de "comités supplémentaires" dessaisissait la Commission électorale indépendante (CEI) de ses prérogatives et s’apparentait à une recomposition des CEI locales comme le réclamaient le Front populaire ivoirien (FPI, parti présidentiel) et ses alliés.

Elle rejetait également un "audit" de la liste électorale exigé par le camp présidentiel et appelait à une "préservation des acquis du processus électoral", notamment la "liste blanche" jugée "crédible et équilibrée".

Après plusieurs rencontres avec le président Laurent Gbagbo et le Premier ministre Guillaume Soro, les deux leaders de l’opposition, Alassane Ouattara et Henri Konan Bédié, avaient fini par accepter une "vérification" de la liste électorale provisoire.

Xinhua

© Copyright Xinhua

Dépêches suivantes

Dépêches précédentes

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
mercredi
23 août 2017
Lomé 23°C (à 09h)