DEPECHE

Washington va envoyer une délégation à Lomé pour l’élection présidentielle

Le 28 février 2005, publié sur ufctogo.com

Les Etats-Unis ont salué lundi la démission de Faure Gnassingbé de son poste de président intérimaire du Togo et annoncé qu’ils allaient envoyer une délégation à Lomé pour aider à la préparation de la prochaine élection présidentielle.

"Les Etats-Unis se félicitent que Faure Gnassingbé ait démissionné de son poste de président par intérim du Togo préparant ainsi la voie à un retour de l’ordre constitutionnel", a indiqué le porte-parole adjoint du département d’Etat Adam Ereli.

Le responsable américain a notamment félicité la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) et l’Union africaine de leurs efforts pour résoudre la crise politique togolaise.

"Les Etats-Unis enverront une équipe d’experts électoraux pour évaluer comment préparer au mieux" la prochaine élection présidentielle, a ajouté M. Ereli.

La crise togolaise s’est déclenchée au lendemain du décès du général Eyadéma, le 5 février, lorsque les Forces armées togolaises (FAT) ont "confié" le pouvoir à Faure Gnassingbé, un de ses fils.

Sa désignation avait été avalisée par l’Assemblée nationale, après une révision express de la Constitution. Celle-ci stipule qu’en cas de vacance de la présidence de la République, le président de l’Assemblée exerce l’intérim et qu’une élection présidentielle doit être organisée dans les 60 jours.

Pour desserrer l’étau de la communauté internationale, M. Gnassingbé a renoncé vendredi à sa charge de président investi "afin de garantir la transparence" de la prochaine élection présidentielle à laquelle il est candidat.

Il a été remplacé par M. Bonfoh, premier vice-président de l’Assemblée nationale.

AFP

Dépêches suivantes

Dépêches précédentes

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
samedi
18 novembre 2017
Lomé 27°C (à 02h)