DEPECHE

Une trentaine de blessés à Lomé

Le 26 juin 1998, publié sur ufctogo.com

Plus d’une trentaine de personnes, dont 9 gendarmes, ont été blessés vendredi dans les affrontements qui ont opposé dans la matinée les forces de l’ordre aux jeunes contestataires dans le quartier populaire de Bè à Lomé.

Pendant quelques heures vendredi matin, des groupes de jeunes, bandeaux rouge au front en signe de colère, ont affronté les forces mobiles et la brigade anti-émeutes dans le quartier populaire de Bè, jetant des pavés, incendiant des pneus et érigeant des barricades sur le boulevard circulaire et les rues du quartier. Au cours des affrontements, les forces de l’ordre ont fait usage de grenades lacrymogènes et dispersé à coup de matraque les manifestants qui contestaient la victoire du général Gnassingbé Eyadéma à l’élection présidentielle de dimanche. Du côté des forces de l’ordre, on dénombrait neuf blessés.

En début d’après-midi, la situation semblait se calmer dans le quartier de Bè où les pneus enflammés continuaient à se calciner. Une bonne partie des forces de l’ordre s’étaient repliées, ne laissant que quelques éléments qui poursuivaient encore sporadiquement les manifestants. Dans le centre de la capitale, la circulation a repris son cours normal, les populations restant pour la plupart devant leur maison à observer les mouvements des forces de sécurité. Le grand marché de Lomé, déserté le matin, ne s’est pas ranimé malgré l’accalmie.

Agence France-Presse (AFP), Lomé, Togo

Dépêches suivantes

Dépêches précédentes

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
mercredi
28 juin 2017
Lomé 27°C (à 17h)