DEPECHE

Une syndicaliste guinéenne appelle ses consoeurs du Togo à plus de détermination

Le 26 août 2007, publié sur ufctogo.com

La secrétaire générale de la Confédération nationale des travailleurs de Guinée (CNTG), l’une des puissantes centrales syndicales du pays, Rabiatou Séra Diallo a appelé dimanche à Lomé les femmes syndicalistes du Togo à plus de détermination et d’engagement dans le mouvement syndical.

« Il n’y a pas de raison que les femmes togolaises reculent, il faut qu’elles se battent », a dit à APA Mme Diallo.

« Il faut que les femmes cessent de paraître et être à la tâche », a-t-elle ajouté, rappelant qu’en 1985, elle est venue ici au Togo pour vivre l’expérience des femmes togolaises.

Celles-ci sont très peu actives dans les syndicats et les rares femmes qui y militent n’occupent pas de poste de responsabilité.

« Je ne sais pas ce qui est à l’origine de ce ralenti mais elles doivent vraiment se réveiller et il faut qu’elles sachent que le pouvoir ne se donne pas mais il s’arrache », a martelé la syndicaliste guinéenne pour qui la lutte syndicale en Afrique doit œuvrer au développement des peuples.

Rabiatou Séra Diallo est à Lomé dans le cadre d’une rencontre de l’organisation démocratique et syndicale africaine (ODSTA) qui s’ouvre lundi.

Cette leader de syndicat est parvenu au terme d’une lute héroïque à inflchir la position du Gouvernement guinéen obligeant le président Conté à satisfaire une des exigences des forces sociales guinéenne : la nomination d’un Premier ministre de consensus non issu du sérail politique traditionnel, Lansana Kouyaté en l’occurrence.

APA- Lomé (Togo)

Dépêches suivantes

Dépêches précédentes

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
dimanche
22 octobre 2017
Lomé 27°C (à 23h)