DEPECHE

Une marche de dénonciation de la France empêchée à Lomé

Le 22 janvier 2006, publié sur ufctogo.com

Une marche destinée à dénoncer le soutien de Paris au pouvoir togolais organisée samedi par la section estudiantine du Mouvement patriotique du octobre (MO5) a avorté suite à l’injonction faite aux manifestants par les forces
de Sécurité de ne pas se rendre devant l’ambassade de France comme ils l’avaient programmé, a-t-on constaté sur place à Lomé.

Tôt ce samedi matin, des forces de sécurité à bord d’un camion de transport de troupes et d’un car de police ont investi les lieux, demandant aux manifestants de dévier l’itinéraire de leur marche. Prévue pour débuter dans le quartier Bè, fief de l’opposition, la marche devait initialement aboutir à l’ambassade de France où devait être lue une déclaration dénonçant le soutien de la France aux autorités togolaises "malgré le manque de démocratie qu’elles affichent". Les organisateurs de la manifestation ont dû se résoudre à la reporter "pour plus tard". "Nous allons organiser cette marche un autre jour pour montrer à la France que sa politique n’encourage pas la démocratie au Togo", a martelé Léon Odah, délégué général de la section estudiantine du Mouvement sur le lieu de départ de la manifestation, expliquant que la base n’a pas accepté que
l’itinéraire soit détourné.

Le Mouvement patriotique du 5 octobre (MO5) est un mouvement composé de plusieurs associations de jeunes ayant participé aux manifestations populaires ayant conduit au soulèvement populaire du octobre 5 octobre 1990 pour l’instauration de la démocratie au Togo.

Dépêches suivantes

Dépêches précédentes

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
samedi
21 octobre 2017
Lomé 26°C (à 06h)