DEPECHE

Une hausse des prix des carburants provoque la grogne des consommateurs

Le 2 décembre 2004, publié sur ufctogo.com

Une hausse des prix des carburants décidée par le gouvernement togolais et qui est entrée en vigueur depuis mercredi, a provoqué la grogne des consommateurs, surtout des conducteurs privés et des chauffeurs de taxi à Lomé. Les consommateurs trouvent insupportables les nouveaux prix pour leur pouvoir d’achat.

"Depuis la dévaluation du franc CFA, il n’y a pas eu de majoration des salaires, mais les prix des produits de consommation ne cessent de flamber. Augmenter les prix des carburants dans cette situation sociale, c’est inadmissible", déclare très amer, un homme de la quarantaine, fonctionnaire de l’Etat, interrogé au volant de sa voiture en stationnement dans une station-service.

Ce dernier est reparti quelques minutes plus tard, refusant de s’approvisionner en carburant, en signe de protestation. Dans la matinée de mercredi, certains chauffeurs de taxi et de "mototaxi" (zémidjan) auraient tenté de débrayer sur certaines artères de Lomé, gênant la circulation, selon des témoins.

Le prix de l’essence super, par exemple est désormais fixé à 420 FCFA contre 335 FCFA auparavant, celui du mélange à 440 FCFA contre 395 FCFA. Selon le ministre togolais du Commerce, du Transport et du Développement de la zone franche, Tankpandja Lalle, l’augmentation des prix des carburants au niveau national se justifie par la hausse du prix du pétrole sur le marché international. Le ministre a ajouté que les nouveaux prix étaient subventionnés par le budget national "sinon ils devaient être plus élevés".

China Radio International

Dépêches suivantes

Dépêches précédentes

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
jeudi
25 mai 2017
Lomé 28°C (à 10h)