DEPECHE

Une affaire de corruption secoue la police judiciaire du Togo

Le 3 février 2004, publié sur ufctogo.com

Paris, France, 03/02 - Des policiers français de l`Office central de répression du trafic illicite de stupéfiants (OCTRIS), dépêchés à Lomé, au Togo, ont découvert "une vaste affaire de corruption" à la direction de la police judiciaire togolaise chargée de la lutte contre la drogue, a-t-on appris lundi à Paris de source autorisée.

Les fonctionnaires de l`OCTRIS, partis à la demande des autorités togolaises enquêter sur l`existence d`un trafic de cocaïne de la Colombie vers le Togo, sont "tombés" sur des documents comptables prouvant que des trafiquants ont corrompu des chefs de la police judiciaire de Lomé, a ajouté la même source.

Selon les policiers français, il ne fait aucun doute que des Colombiens impliqués dans le trafic international de drogue ont "blanchi" de l`argent au Togo par l`achat d`entreprises de cimenterie et d`entrepôts.

Dans un rapport publié en septembre 2003 à Paris, le Programme des Nations Unies contre la drogue (PNUCID) avait mis en garde contre la "délocalisation" des activités criminelles liées à la drogue vers l`Afrique, soulignant le manque de matériel et les mauvaises conditions de travail des services de sécurité sur le continent.

Les experts onusiens n`avaient pas à l`époque identifié le Togo comme "un pays à risques", à la différence de l`Afrique du Sud, du Maroc, du Nigeria et du Kenya.

AngolaPress

Dépêches suivantes

Dépêches précédentes

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
dimanche
22 octobre 2017
Lomé 27°C (à 23h)