DEPECHE

Un second opposant devant les tribunaux togolais

Le 20 juin 2001, publié sur ufctogo.com

Yawovi Agboyibo, leader togolais du Comité d’action pour le renouveau (CAR) a comparu mercredi matin devant le tribunal correctionnel de Lomé dans une "affaire" l’opposant au Premier ministre Agbéyomé Kodjo.

M. Agboyibo est le second responsable politique togolais à comparaitre devant un tribunal en deux jours, après Harry Olympio, ancien ministre des Droits de l’homme, incarcéré depuis le 6 juin à la prison civile de Lomé.

A l’audience de mercredi matin, qui s’est déroulée en présence de plusieurs membres du barreau togolais, le président du tribunal a rapidement renvoyé les débats au 4 Juillet prochain, suscitant la reprobation des avocats.

Une plainte, qui avait été déposée en 1998 par le Premier ministre togolais contre le leader du CAR pour "diffamation et diffusion de fausses nouvelles", a été "réactivée" fin mars par le chef du gouvernement.

En 1998, Yawovi Agboyibo avait accusé M. Kodjo, alors directeur général du port de Lomé de "parrainer" une milice armée, responsable d’assassinats et d’autres troubles dans la localité de Sèdomé pendant les élections présidentielles de 1998.

La commission internationale d’enquête ONU-OUA sur les violations des droits de l’Homme au Togo avait évoqué dans son rapport, publié en février, le nom du Premier ministre togolais en relation avec la milice responsable d’assassinats, de viols et autres exactions.

Agence France-Presse (AFP), Lomé, Togo

Dépêches suivantes

Dépêches précédentes

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
samedi
16 décembre 2017
Lomé 31°C (à 11h)