DEPECHE

Un plan d’amélioration des télécommunications dans l’UEMOA

Le 15 mai 2000, publié sur ufctogo.com

Les ministres des télécommunications de l’Union Economique et Monétaire Ouest-Africaine (UEMOA) ont adopté un plan d’amélioration des télécommunications dans les pays membres, à l’issue d’une réunion qui a pris fin vendredi à Lomé, au Togo.

Les ministres, qui ont souligné le role important des télécommunications dans l’économie des états membres, ont déploré les insuffisances qualitatives et quantitatives des réseaux et des services.

Ainsi, pour améliorer les performances et le développement du secteur, la réunion a recommandé la convergence des politiques sectorielles nationales et la mise en place de structures de concertation et de coopération des principaux intervenants dans le secteur (régulateurs, opérateurs et fournisseurs de services).

Elle a également préconisé l’accroissement de la pénétration des services de télécommunications et la promotion des nouvelles technologies de l’information et de la communication.

Les ministres ont en outre décidé l’harmonisaion des procédures de détermination des couts des services de télécommunication et l’adoption de taux préferentiels dans l’espace UEMOA, dans l’optique d’une baisse sensible des tarifs au profit des consommateurs, le soutien au développement d’une industrie de télécommunications, ainsi que le développement des ressources humaines.

La mise en oeuvre de ces recommandations nécessitera notamment l’harmonsation des cadres législatifs et réglementaires, la mise en place par chaque état d’un fonds de financement d’infrastructures de base dans les zones rurales et isolées et la modernisation et l’amélioration de la qualité des liaisons inter-états. Il faudra également créer une base de données communautaires des télécommunications, développer l’expertise nationale en matière de validation de normes et de contrôle de conformité des équipements et des terminaux avec, à terme, la mise en place d’une structure régionale de normalisation.

Pour qui ce qui concerne la convergence des politques sectorielles nationales, un écheancier a été élaboré comprenant plusieurs étapes. La premiere étape consiste en une converegence minimale a la fin de l’an 2002, avec un régime de concurrence soumis à autorisation, puis un régime de libre concurrence. La deuxieme étape porte sur la convergence optimale a la fin de 2005.

PANA

Dépêches suivantes

Dépêches précédentes

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
mercredi
22 novembre 2017
Lomé 27°C (à 22h)