DEPECHE

Togo : violents heurts entre la police et des manifestants

Le 12 février 2005, publié sur ufctogo.com

LOME, Togo (AP) - Pour le deuxième jour consécutif samedi, des affrontements ont éclaté à Lomé entre la police anti-émeute et au moins 3.000 manifestants qui protestaient contre l’accession de Faure Eyadéma à la présidence du Togo le 5 février dernier après la mort de son père Gnassingbé Eyadéma, au pouvoir depuis 38 ans.

Les opposants, qui dénoncent un coup d’Etat soutenu par l’armée, ont lancé des pierres et pièces métalliques sur la police, incendiant des poubelles pour bloquer les véhicules. Les forces de sécurité ont répliqué avec gaz lacrymogènes, matraques et grenades assourdissantes.
Au moins dix personnes ont été blessées dans les échauffourées de vendredi.

Jeudi, le principal mouvement d’opposition a appelé à lutter contre le régime Gnassingbé.

Les dirigeants d’Afrique de l’Ouest (Nigeria, Mali, Bénin, Ghana et Niger), qui font pression avec le soutien de la communauté internationale afin que Lomé annule les changements apportés à la Constitution pour légitimer la nomination de Faure Eyadéma, ont demandé aux dirigeants togolais de les rencontrer samedi à Niamey, au Niger voisin.

AP - The Associated Press.

Dépêches suivantes

Dépêches précédentes

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
samedi
19 août 2017
Lomé 27°C (à 16h)