DEPECHE

Togo : les députés ne s’attaquent pas au président Gbnassingbé

Le 21 février 2005, publié sur ufctogo.com

LOMÉ - Au Togo, les députés ont révisé la Constitution, sans toutefois remettre en question l’investiture de Faure Gnassingbé à la tête du pays. Une élection présidentielle doit cependant être organisée dans les 60 jours.

"Les députés ont opté en commission pour le retour des articles 65 et 144 de la Constitution avant leur réforme, et ces textes ont été réadoptés sans amendement", a déclaré un député du Rassemblement du peuple togolais (RPT, parti au pouvoir).

Ces articles de la Constitution avaient été révisés le 6 février pour permettre à Faure Gnassingbé de devenir président de l’Assemblée et ensuite de prêter serment le lendemain devant la cour constitutionnelle comme chef de l’Etat, et succéder ainsi à son père le général Gnassingbé Eyadema décédé le 5 février.

Faure Gnassingbé a annoncé vendredi soir l’organisation d’une élection présidentielle dans un délai de 60 jours, avec l’intention d’assurer l’intérim jusqu’à la tenue du scrutin.

21.02.2005 13:37 ATS

Dépêches suivantes

Dépêches précédentes

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
samedi
25 novembre 2017
Lomé 27°C (à 02h)