DEPECHE

Togo : l’opposant en exil Gilchrist Olympio quitte Lomé

Le 1er mai 2006, publié sur ufctogo.com

Le principal opposant togolais et leader de l’union des forces du changement (UFC) Gilchrist Olympio a quitté Lomé dimanche à la mi-journée, après un séjour de cinq jours dans son pays, a annoncé le secrétaire général de son parti, Jean Pierre Fabre.
"Aucune date n’est pour le moment avancée pour son retour", a déclaré M.Fabre.

Arrivé à Lomé mercredi après un an d’absence, M. Olympio a assisté aux manifestations organisées par son parti dans le cadre de la célébration du 46ème anniversaire de l’indépendance du Togo.

L’opposant historique a également au cours de son séjour animé un meeting politique et une conférence de presse.

Fils de Sylvanus Olympio, le premier président du Togo assassiné en 1963 dans un coup d’Etat auquel avait participé l’ancien président Gnassingbé Eyadéma -décédé le 5 février 2005 après 38 années au pouvoir-, Gilchrist Olympio, 69 ans, vit en France depuis 1999.

Selon ses proches, M. Olympio reste en exil car il a des craintes pour sa "sécurité" après avoir été victime d’un attentat en mai 1992 dans le centre du pays. Depuis lors, il n’effectue que de brèves visites dans la capitale togolaise.

Dépêches suivantes

Dépêches précédentes

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
vendredi
28 avril 2017
Lomé 30°C (à 23h)