DEPECHE

Togo : Michèle Alliot-Marie ignore toute intervention de la DGSE

Le 4 mai 2005, publié sur ufctogo.com

La ministre de la Défense Michèle Alliot-Marie a assuré mercredi qu’elle n’avait aucunement donné « l’ordre » d’aller récupérer à Lomé des documents « compromettants » sur les relations entre la France et le Togo.

Dans sa dernière édition, l’hebdomadaire « Le Canard Enchaîné » affirme qu’une équipe de la DGSE a été envoyée au Togo pour « récupérer tout document compromettant sur les 38 ans d’excellentes relations des politiques et des militaires français avec le général Eyadema et son clan ».

« J’ai découvert cet écho ce matin avec énormément de surprise. En aucun cas, cet ordre n’est venu de chez moi », a déclaré Michèle Alliot-Marie sur LCI. « Je ne sais pas du tout ce qu’il en est, ni d’où viendrait cette initiative ».

Quant à l’élection présidentielle togolaise, la ministre de la Défense a estimé que « ce n’est pas nous qui allons faire de l’ingérence dans le fonctionnement du Togo ». « Cette période est terminée, il faut bien qu’on le comprenne ».

« L’Union africaine (UA) a très bien joué son rôle », s’est félicitée Michèle Alliot-Marie, au lendemain de la confirmation par la Cour constitutionnelle togolaise de la victoire de Faure Gnassingbé, fils du dictateur décédé le 5 février.

« Grâce notamment à la pression de l’UA, M. Faure Gnassingbé a été amené à faire réellement des élections ». « Nous restons dans ce cadre, nous trouvons que c’est bien », a-t-elle ajouté.

Dépêches suivantes

Dépêches précédentes

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
mardi
17 octobre 2017
Lomé 26°C (à 06h)