DEPECHE

Thabo Mbeki dénonce une "mascarade anticonstitutionnelle" au Togo

Le 12 février 2005, publié sur ufctogo.com

Le président sud-africain Thabo Mbeki a dénoncé vendredi au Cap (sud-ouest) une "mascarade anticonstitutionnelle" au Togo, où Faure Gnassignbé a été investi par l’armée à la tête de l’Etat à la mort de son père, Gnassingbé Eyadéma.

"L’actuelle mascarade anticonstitutionnelle au Togo suite à la mort du président Eyadéma, à laquelle la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) et l’Union africaine (UA) font face avec fermeté, ajoute à l’instabilité de l’Afrique de l’Ouest", a déclaré Mbeki dans son discours sur l’état de la Nation devant le Parlement.

"Cela doit constituer un message pour le peuple de Côte d’Ivoire et le reste de notre continent ; tout doit être fait pour résoudre la crise ivoirienne, étant donnée l’importance de ce pays qui a la troisième économie la plus puissante de l’Afrique subsaharienne", a par ailleurs ajouté M. Mbeki, médiateur de l’UA dans la crise ivoirienne.

Il a dit espérer que "les leaders et le peuple de Côte d’Ivoire trouveront un terrain d’entente pour franchir toutes les étapes nécessaires pour mettre fin à la crise dans leur pays afin de permettre la tenue d’un scrutin présidentiel démocratique en octobre dans un pays unifié", a ajouté le chef de l’Etat sud-africain.

Un sommet extraordinaire de la CEDEAO mercredi à Niamey, avec la participation de neuf chefs d’Etat d’Afrique de l’ouest, a exigé "le retour de l’ordre constitutionnel" au Togo sous peine de "sanctions".

AFP

Dépêches suivantes

Dépêches précédentes

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
jeudi
20 juillet 2017
Lomé 28°C (à 16h)