DEPECHE

TOGO : Gilchrist Olympio invite le pouvoir au dialogue

Le 28 avril 2008, publié sur ufctogo.com

Le leader d’opposition togolais Gilchrist Olympio a invité dimanche le gouvernement au dialogue en vue de la modification de la constitution et du code électoral, qu’il juge « anti-démocratiques ».

« Nous invitons le gouvernement à s’asseoir avec nous pour assainir notre cadre électoral. Car beaucoup de dispositions nocives, d’exclusion et anti-démocratiques ont été introduites dans ces textes », a déclaré M. Olympio à Lomé lors d’un meeting de son parti, l’Union des forces du changement (UFC).

Les acteurs politiques avaient signé en août 2006 un accord prévoyant notamment des réformes constitutionnelles et institutionnelles en vue de la consolidation de la démocratie et de l’Etat de droit. M. Olympio a célébré dimanche avec des militants de son parti le 48e anniversaire de l’indépendance et pour la première fois a participé à une marche à travers Lomé.

« Nous devons changer beaucoup d’institutions notamment la Commission électorale nationale indépendante (Céni) et la Cour constitutionnelle », a-t-il dit. Les dernières modifications des lois électorales l’avaient empêché de se présenter aux élections présidentielles de juin 2003 et d’avril 2005.

Agé de 72 ans, M. Olympio est le fils de Sylvanus Olympio, le premier président du Togo indépendant assassiné en 1963 dans un coup d’Etat auquel a participé le général Gnassingbé Eyadéma - décédé en février 2005 après 38 ans de règne.

© Copyright Angola Press

Dépêches suivantes

Dépêches précédentes

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
lundi
21 août 2017
Lomé 27°C (à 17h)